Zimbabwe: un 2e Américain impliqué dans la chasse illégale

Des gens de partout dans le monde s'indignent... (PHOTO PAULA FRENCH, ARCHIVES AP)

Agrandir

Des gens de partout dans le monde s'indignent de la mort de Cecil, un lion populaire du parc national, tué après avoir été attiré avec de la charogne à l'extérieur du parc protégé.

PHOTO PAULA FRENCH, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Farai Mutsaka
Associated Press
HARARE, Zimbabwe

Un second cas de chasse illégale d'un lion au Zimbabwe, en avril dernier, impliquerait un chasseur américain, ont indiqué dimanche les autorités, alors que la mort du lion Cecil continue de faire couler de l'encre à l'international.

L'Américain aurait tué illégalement un lion autour du parc national de Hwange, a affirmé l'Autorité des parcs et de gestion de la faune du Zimbabwe. Un propriétaire de terres local a été arrêté en lien avec ce dossier et collabore avec la police pour l'enquête.

Samedi, l'autorité a annoncé qu'elle suspendait la chasse des lions, les léopards et des éléphants autour du parc Hwange. La chasse à l'arc est également prohibée à moins d'obtenir une autorisation spéciale du directeur de l'autorité de la faune.

Des gens de partout dans le monde s'indignent de la mort de Cecil, un lion populaire du parc national, tué après avoir été attiré avec de la charogne à l'extérieur du parc protégé. Le chasseur est un dentiste américain, Walter James Palmer. D'après les responsables zimbabwéens, la chasse était illégale et ils réclament l'extradition du chasseur pour le traduire en justice. Deux Zimbabwéens ont été arrêtés en lien avec l'affaire. M. Palmer soutient qu'il s'est fié sur ses guides pour s'assurer que la chasse était légale.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer