Le chef de la LRA Joseph Kony «malade et en fuite»

Joseph Kony pourrait souffrir du diabète, selon des... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Joseph Kony pourrait souffrir du diabète, selon des transfuges qui se sont rendus aux forces ougandaises le mois dernier en République centrafricaine.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
KAMPALA, Ouganda

Un des hommes les plus recherchés de la planète - le chef de l'Armée de résistance du Seigneur, Joseph Kony - est malade et en fuite alors qu'il fait l'objet d'une chasse à l'homme internationale à laquelle contribuent notamment les forces spéciales américaines, a indiqué lundi un dirigeant ougandais.

Les propos d'anciens membres qui ont récemment quitté le groupe semblent confirmer que la LRA (Lord's Resistance Army - l'Armée de résistance du Seigneur) est en déclin.

Kony pourrait souffrir du diabète, selon des transfuges qui se sont rendus aux forces ougandaises le mois dernier en République centrafricaine, a dit le lieutenant-colonel Paddy Ankunda. Il a rappelé que les renseignements ougandais croient depuis longtemps que Kony est atteint du diabète.

Un chercheur du groupe Enough Project, Kasper Agger, dit avoir reçu plusieurs informations qui témoignent de la santé chancelante de Kony, mais qu'elles sont impossibles à vérifier de source indépendante. Il a ajouté que Kony semble avoir perdu de son ardeur depuis qu'il est malade.

Certains transfuges ont laissé entendre que le chef de guerre pourrait aussi souffrir du sida.

Kony se terrerait à Kafia Kingi, une enclave contrôlée par le Soudan le long de la frontière entre la République centrafricaine et le Soudan du Sud. Les forces africaines qui traquent Kony n'auraient pas accès à cette région.



L'Armée de résistance du Seigneur est née en Ouganda dans les années 1980. Elle s'est fait connaître pour son recrutement d'enfants qu'elle utilise comme combattants ou esclaves sexuels. Kony a atteint une renommée internationale en 2012, quand le groupe Invisible Children a mis en ligne une vidéo dévoilant certains de ses crimes présumés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer