Égypte: un tribunal annule une décision classant le Hamas groupe «terroriste»

Le Hamas est considéré en Égypte comme la... (Photo Adel Hana, AP)

Agrandir

Le Hamas est considéré en Égypte comme la branche palestinienne des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste déchu.

Photo Adel Hana, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LE CAIRE

Une cour d'appel égyptienne a annulé samedi une décision de justice classant le Hamas comme «organisation terroriste», un jugement accueilli favorablement par le mouvement islamiste palestinien.

Un responsable judiciaire a expliqué à l'AFP que la mesure avait été annulée, car le tribunal qui l'avait prise n'était pas «compétent pour statuer sur ce genre d'affaires».

Le 28 février, un tribunal des référés avait jugé que le Hamas était une «organisation terroriste» et les activités du mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza avaient ensuite été proscrites en Égypte et ses avoirs gelés.

Les relations entre le mouvement palestinien et l'Égypte se sont considérablement tendues depuis la destitution en juillet 2013 par l'armée égyptienne du président islamiste élu Mohamed Morsi.

Le Hamas est considéré en Égypte comme la branche palestinienne des Frères musulmans, la confrérie du président islamiste déchu.

Fin janvier, la justice égyptienne avait classé comme mouvement «terroriste» la branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam.

Les autorités du Caire accusent des activistes du Hamas de prêter main-forte aux groupes djihadistes armés égyptiens qui lancent régulièrement dans le Sinaï (est) des attaques meurtrières contre les forces de sécurité depuis le début de la répression des partisans de M. Morsi après sa destitution.

L'armée égyptienne a ainsi détruit des centaines de tunnels reliant la péninsule du Sinaï, fief des groupes djihadistes, à l'enclave palestinienne.

En avril, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a même publié un décret prévoyant une peine de prison à vie pour les personnes reconnues coupables d'avoir creusé ou utilisé des tunnels aux frontières du pays, en particulier vers la bande de Gaza.

Dans un bref communiqué à Gaza, le Hamas s'est félicité samedi du nouveau jugement le concernant et qui «corrige une décision erronée».

«Le Hamas accueille favorablement la décision de la cour égyptienne», écrit le communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer