Le premier ministre libyen échappe à une tentative d'assassinat

Le premier ministre libyen Abdallah al-Theni... (PHOTO ALEXANDER NEMENOV, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le premier ministre libyen Abdallah al-Theni

PHOTO ALEXANDER NEMENOV, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
BENGHAZI

Le premier ministre libyen Abdallah al-Theni a échappé mardi soir à une tentative d'assassinat à Tobrouk, dans l'est du pays, lorsque des inconnus ont tiré sur son véhicule, blessant l'un de ses gardes, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

«Des hommes armés ont ouvert le feu sur la voiture du premier ministre au moment où il quittait un endroit où se tenait une séance du Parlement», a déclaré Hatem el-Ouraybi.

Le premier ministre, reconnu par la communauté internationale, «est sorti indemne mais un de ses gardes du corps a été blessé dans la fusillade», a-t-il ajouté, disant: «c'était une tentative d'assassinat».

Il a encore indiqué que les hommes qui avaient tiré n'avaient pas été identifiés.

La fusillade a éclaté après une séance du Parlement qui se tenait dans son quartier général à Tobrouk, près de la frontière égyptienne.

Le Parlement reconnu par la communauté internationale siège à Tobrouk depuis qu'une coalition de milices, Fajr Libya, s'est emparée de la capitale Tripoli en août dernier. Le gouvernement s'est aussi exilé dans l'est du pays.

Un Parlement et un gouvernement rivaux, proches de Fajr Libya, se trouvent eux dans la capitale.

«Le Parlement interrogeait le gouvernement lors d'une séance aujourd'hui lorsque nous avons entendu des tirs à l'extérieur», a déclaré à l'AFP Faraj Abou Hashem, le porte-parole du Parlement.

«Les membres du gouvernement et les députés ont quitté immédiatement la salle alors que des manifestants armés tentaient de rentrer dans le bâtiment. Les forces de sécurité sont parvenues à les en empêcher», a-t-il dit. «Ces personnes armées protestaient contre le gouvernement».

La Libye a sombré dans l'anarchie après la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, et les milices y font désormais la loi.

L'ONU tente depuis des mois de trouver un compromis pour mettre fin au conflit des différentes forces en présence, dont les djihadistes qui montent en puissance, et parvenir à former un gouvernement d'union nationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer