Attaques xénophobes en Afrique du Sud: deux Éthiopiens brûlés

Une récente vague de violences xénophobes et de... (PHOTO RAJESH JANTILAL, AFP)

Agrandir

Une récente vague de violences xénophobes et de représailles a fait trois morts - deux Sud-Africains et un étranger - dans cette zone de Durban.

PHOTO RAJESH JANTILAL, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
JOHANNESBURG

Deux Éthiopiens ont été sévèrement brûlés dans leur magasin incendié par des inconnus à Durban, dans l'est de l'Afrique du Sud, a annoncé samedi la police locale.

Les deux hommes se trouvaient dans leur échoppe d'Umlazi, dans le sud de Durban, lorsque le magasin a été incendié dans la nuit.

«Ils ont subi de sévères brûlures et sont soignés à l'hôpital», a indiqué le porte-parole de la police Thulani Zwane.

Une récente vague de violences xénophobes et de représailles a fait trois morts - deux Sud-Africains et un étranger - dans cette zone de Durban. «La situation reste tendue et la police est présente en force pour empêcher de nouvelles violences», a ajouté le porte-parole.

Un millier d'immigrants, Africains pour la plupart, ont fui leurs domiciles après une série d'attaques depuis début avril à Durban, avait indiqué jeudi la police sud-africaine.

De nombreuses échoppes tenues par des étrangers dans les quartiers d'Isipingo et Chatsworth, où les violences ont débuté il y a deux semaines, ont été saccagées et pillées. Les incidents se sont depuis étendus aux autres townships de KwaMakhutha et Umlazi, toujours dans le sud du grand port oriental.

Ces violences surviennent quelques jours après que le roi des Zoulous Goodwill Zwelithini, la plus haute autorité traditionnelle du KwaZulu-Natal - la province où est située Durban -, eut appelé les étrangers à «faire leurs bagages et quitter» l'Afrique du Sud.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer