Nigeria: au moins 7 morts dans un attentat-suicide

Au moins sept personnes ont été tuées jeudi... (PHOTO NAIJAGISTS.COM)

Agrandir

Au moins sept personnes ont été tuées jeudi lorsqu'une femme s'est fait exploser dans un marché bondé à Biu, dans l'État de Borno.

PHOTO NAIJAGISTS.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MAIDUGURI, Nigeria

Au moins sept personnes ont été tuées jeudi lorsqu'une femme s'est fait exploser dans un marché bondé à Biu, dans l'État de Borno (nord-est du Nigeria), dernière attaque d'une série similaire dans une région ravagée par les insurgés islamistes de Boko Haram, selon des témoins et une source hospitalière.

«J'ai compté sept personnes (mortes) sur les lieux», a déclaré à l'AFP Zakka Emmanuel, un résidant de Biu, ville située à environ 180 km au sud de Maiduguri, capitale de l'État de Borno.

Plusieurs autres témoins joints par téléphone ont également fait état de sept morts, un bilan confirmé par une source hospitalière.

Zakka Emmanuel a indiqué avoir vu aussi «20 autres personnes qui saignaient sévèrement» sur les lieux de l'attentat qui, selon plusieurs sources, s'est produit vers 15 h 15 locales (9 h 15 à Montréal) alors que des centaines de vendeurs et acheteurs se pressaient au marché de Biu, comme chaque lundi et chaque jeudi.

Un haut responsable sécuritaire joint à Maiduguri a confirmé l'attaque-suicide, en indiquant qu'il ne disposait pas dans l'immédiat de bilan.

«Le marché était bondé, il y avait des centaines de commerçants et d'acheteurs lorsqu'un camion transportant des passagers et des marchandises a frayé son chemin jusque sur le site», a expliqué un commerçant de Biu, Auwal Yusuf, précisant que le véhicule avait un numéro d'immatriculation de l'État voisin de l'Adamawa.

«Personne ne s'est douté de rien, parce qu'il est normal pour les véhicules d'arriver jusqu'à ce niveau, mais quand le chauffeur était sur le point de s'arrêter, la bombe a explosé, et on a vu au moins sept personnes mortes. (...) L'explosion a aussi affecté les boutiques», a ajouté Auwal Yusuf.

Selon le témoin Zakka Emmanuel, il est fort probable que «la personne qui transportait la bombe s'est glissée parmi les passagers pour embarquer dans le camion».

«Il y avait beaucoup de personnes à bord, dont une femme. Certains des passagers étaient des commerçants, mais, à ma connaissance, personne ne connaissait la femme», a-t-il précisé.

Biu est la plus grande ville du sud de Borno. Des combattants de Boko Haram avaient tenté à plusieurs reprises d'attaquer son marché, sans succès.

En janvier, des dizaines d'islamistes avaient essayé de piller Biu, mais ils avaient été repoussés par l'armée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer