Nigeria: la police dit avoir arrêté un fabricant d'explosifs de Boko Haram

Les insurgés de Boko Haram ont multiplié ces... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Les insurgés de Boko Haram ont multiplié ces derniers mois les attaques sanglantes et les conquêtes territoriales dans le nord-est du Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
KANO

Le responsable présumé d'une fabrique d'explosifs ayant servi dans une série d'attentats-suicides du groupe islamiste Boko Haram a été arrêté dans le nord-est du Nigeria, a déclaré mardi à l'AFP un haut gradé de la police.

Cet homme, identifié sous le nom de Ba'na, a été arrêté dans la ville de Potiskum après plusieurs semaines de surveillance, selon le policier, qui a participé à son arrestation dimanche.

Potiskum, la capitale économique de l'État de Yobe, a été frappée par une série d'attentats ces derniers mois, dont un attentat-suicide qui a fait 58 morts dans une école en novembre.

Plus récemment, au moins quatre personnes ont été tuées à Potiskum lors d'un attentat dans une gare routière le 18 janvier, et quelques jours plus tôt deux femmes-kamikazes se sont fait sauter dans un marché, tuant quatre personnes. Un policier avait aussi été tué par l'explosion d'une voiture piégée à l'entrée d'un poste de police.

Selon le policier, qui a souhaité conserver l'anonymat, le suspect, âgé d'une trentaine d'années, a reconnu fabriquer des bombes.

«Il a confessé être responsable de la fabrique d'explosifs utilisés lors d'au moins trois attentats-suicides et lors de l'explosion d'une voiture piégée devant le commissariat de police», a-t-il précisé.

Neuf de ses complices présumés ont aussi été arrêtés.

Le fabricant de bombes présumé, originaire de Damaturu, capitale de l'État de Yobe, travaillait comme tailleur de pierre et comme vendeur d'eau, selon les informations recueillies par la police.

Ces deux emplois «lui ont fourni une couverture parfaite», selon le policier.

Les insurgés de Boko Haram ont multiplié ces derniers mois les attaques sanglantes et les conquêtes territoriales dans le nord-est du Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer