La LRA a enlevé plus de 400 personnes en 2014

La LRA a été créée dans le nord... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La LRA a été créée dans le nord de l'Ouganda en 1987 sur les ruines du «Mouvement du Saint-Esprit» de la prêtresse Alice Lakwena, qui serait apparentée au chef de l'organisation Jospeh Kony, prophète autoproclamé.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NAIROBI

Les rebelles ougandais de la sinistre Armée de résistance du seigneur (LRA) ont lancé une série d'attaques à travers l'Afrique centrale depuis le début de l'année, qui se caractérisent par une hausse des enlèvements, a affirmé l'ONU dans rapport obtenu jeudi.

Les rebelles ont enlevé 432 personnes depuis le début de l'année, un nombre en hausse par rapport à l'an dernier et même multiplié par plus de deux comparé à 2012, affirme le rapport du bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Les personnes kidnappées, très souvent des enfants, sont contraintes de combattre, ou transformées en porteurs ou esclaves sexuelles.

La LRA a été créée dans le nord de l'Ouganda en 1987 sur les ruines du «Mouvement du Saint-Esprit» de la prêtresse Alice Lakwena, qui serait apparentée au chef de l'organisation Jospeh Kony, prophète autoproclamé.

Chassée en 2006 d'Ouganda par une offensive de l'armée, la rébellion s'est scindée en plusieurs petits groupes éparpillés dans les forêts des pays voisins. Elle est présente en République démocratique du Congo (RDC), en République centrafricaine et au Soudan du Sud.

Depuis le début de l'année, la LRA a lancé plus de 150 attaques et tué au moins 22 personnes, selon l'OCHA.

Dans les régions de RDC, de Centrafrique ou du Soudan du Sud où elle est active, plus de 160 000 personnes ont été chassées de chez elles. Quelque 30 000 d'entre elles ont trouvé refuge dans des pays voisins.

Joseph Kony est recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, dont ceux de meurtres, viols, esclavagisme et enrôlement d'enfants.

Le département d'État américain offre 5 millions de dollars pour toute information pouvant mener à son arrestation et l'armée ougandaise est à la tête d'une force de l'Union africaine, chargée de sa traque, avec l'aide des États-Unis.

Selon l'ONU, en trois décennies, la LRA a tué plus de 100 000 personnes et kidnappé plus de 60 000 enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer