Attentat à la voiture piégée à Mogadiscio: cinq morts

Dimanche soir, un attentat à la voiture piégée,... (Archives Reuters)

Agrandir

Dimanche soir, un attentat à la voiture piégée, devant un café du centre, dans une rue fréquentée menant au quartier gouvernemental, avait déjà fait 13 morts.

Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Mogadiscio

Au moins cinq personnes ont été tuées mercredi soir dans un attentat à la voiture piégée perpétré à Mogadiscio, le deuxième en trois jours dans la capitale somalienne, a-t-on appris auprès des autorités locales.

«Cinq personnes, peut-être plus, ont été tuées dans un attentat à la voiture piégée devant un café», a déclaré Abdulkadir Mohamed, responsable du district de Hamarweyne, où l'attaque a eu lieu.

Dimanche soir, un attentat à la voiture piégée, devant un café du centre, dans une rue fréquentée menant au quartier gouvernemental, avait déjà fait 13 morts.

L'attaque de mercredi, qui s'est elle aussi produite dans le centre de Mogadiscio, n'a pas été revendiquée dans l'immédiat.

Mais les insurgés islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont multiplié les attentats et actions de guérilla à Mogadiscio et ailleurs dans le pays depuis qu'ils ont été chassés des principales villes du centre et du sud somaliens par la force de l'Union africaine qui intervient en soutien aux fragiles autorités de Somalie.

Début octobre, les shebab ont encore été chassés de Barawe, le dernier grand port encore aux mains des insurgés, qui constituait une importante source de revenus pour eux.

La Somalie est privée de gouvernement central effectif depuis la chute du régime du président autoritaire Siad Barre en 1991. Le pays est depuis en état permanent de guerre civile, livré aux milices de chefs de guerre, aux gangs criminels et aux groupes islamistes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer