Nigeria: 20 morts dans une attaque de Boko Haram

Le Nigeria connaît un déchaînement de la violence... (Archives AFP)

Agrandir

Le Nigeria connaît un déchaînement de la violence attribuée à l'insurrection des islamistes de Boko Haram.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
KANO

Au moins vingt personnes ont été tuées et plusieurs autres sont portées disparues après une attaque menée par des membres présumés du groupe islamiste Boko Haram contre un village chrétien dans le nord-est du Nigeria, a annoncé lundi un porte-parole gouvernemental.

Des hommes lourdement armés ont mené un raid dimanche dans le village de Waga, dans l'État d'Adamawa, où ils ont ouvert le feu sur les habitants, a déclaré le porte-parole, Ahmed Soji.

«Les hommes armés, des membres présumés de Boko Haram, ont attaqué le village ou ils sont arrivés à bord de camions et de motos, ils ont tué 20 personnes et incendié plusieurs maisons», a ajouté le porte-parole.

«Le sort de plusieurs autres personnes demeure inconnu mais nous pensons qu'elles ont dû s'enfuir dans la brousse pour échapper à l'attaque», a-t-il ajouté.

Une autre attaque menée par des hommes armés dans le village voisin de Gublak a été repoussée par des soldats dans la région, a ajouté le porte-parole sans donner davantage de précisions sur d'éventuelles victimes.

L'armée nigériane a lancé en mai 2013 une vaste offensive contre Boko Haram dans trois États du nord-est (Yobé, Borno et Adamawa), placés sous état d'urgence, mais elle peine sérieusement à réduire les attaques des islamistes. Boko Haram mène depuis 2009 une insurrection particulièrement meurtrière pour établir un État islamique dans le nord majoritairement musulman du Nigeria.

Dimanche, au moins 24 personnes ont été tuées dans l'attaque d'un village du nord-est du Nigeria par des hommes armés soupçonnés d'appartenir au groupe islamiste Boko Haram, ont annoncé à l'AFP des villageois.

Des dizaines d'hommes armés circulant à moto ont pris d'assaut le village de Kamuya à l'aube, alors que se tenait le marché hebdomadaire, et ont ouvert le feu sur la foule.

Le groupe Boko Haram, qui a revendiqué l'enlèvement de plus de deux cents filles dans leur école à Chibok, dans l'État de Borno, il y a six semaines, a récemment intensifié ses attaques dans cet État. Ses membres ont multiplié les attaques meurtrières dans des villages ainsi que les pillages de nourriture et les incendies  de maisons.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer