Cas d'ebola en Sierra Leone

La région affectée actuellement par la fièvre hémorragique... (PHOTO ARCHIVES MAP INTERNATIONAL)

Agrandir

La région affectée actuellement par la fièvre hémorragique est frontalière du sud de la Guinée, pays qui lutte depuis janvier contre une épidémie de fièvre hémorragique en partie due au virus Ebola ayant également touché le Liberia.

PHOTO ARCHIVES MAP INTERNATIONAL

Agence France-Presse
FREETOWN

Quatre personnes sont mortes de fièvre hémorragique virale en Sierra Leone, dont un cas a été confirmé comme étant dû au virus Ebola, selon un nouveau bilan lundi du ministère sierra-léonais de la Santé, qui avait auparavant fait état de 4 cas confirmés d'Ebola.

«Je peux formellement confirmer que la maladie d'Ebola est apparue dans certains villages» de la zone de Koindu, frontalière du sud de la Guinée, «nous avons quatre décès», a déclaré le directeur de la Prévention et du Contrôle des maladies au ministère de la Santé, Dr Amara Jambai, à la radio publique SLBC.

Il avait dans un premier temps indiqué que les quatre décès avaient été analysés puis confirmés comme étant causés par l'Ebola.

Il est revenu sur cette déclaration en expliquant qu'un seul des quatre cas a été confirmé comme étant dû à l'Ebola et que les analyses se poursuivaient pour les trois autres cas.

«Sur les quatre décès, un seul a été confirmé comme causé par l'Ebola après deux examens distincts au laboratoire de l'hôpital de Kenema. Nous étudions toujours la cause du décès pour les trois autres cas», a-t-il dit.

Ces décès comptent parmi onze cas suspects admis à l'hôpital de Koindu, selon le Dr Jambai.

«Nous avons reçu un premier rapport vers la fin de semaine dernière faisant état d'une augmentation du nombre de cas de diarrhées et vomissements à Koindu. Nous avons immédiatement dépêché une équipe médicale dans la région pour enquêter», a-t-il expliqué.

Dans un communiqué diffusé lundi, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué avoir été informée de l'apparition de cas d'Ebola en Sierra Leone, faisant état de cinq décès de cas suspects dans la zone de Koindu.

La Sierra Leone avait déjà enregistré il y a quelques mois des cas suspects de fièvre hémorragique, dont deux décès, mais l'analyse des échantillons avait exclu la présence de l'Ebola.

La région affectée actuellement par la fièvre hémorragique est frontalière du sud de la Guinée, pays qui lutte depuis janvier contre une épidémie de fièvre hémorragique en partie due au virus Ebola ayant également touché le Liberia.

Selon le dernier bilan du gouvernement guinéen diffusé le 22 mai, la Guinée avait enregistré au total 146 cas confirmés d'Ebola, dont 95 décès.

D'après l'OMS, les 146 cas confirmés d'Ebola font partie d'un total cumulé de 258 cas de fièvre hémorragique virale (dont 174 mortels) recensés en Guinée.

Par ailleurs, selon des données actualisées, il y a eu six cas d'Ebola confirmés sur un total de douze cas de fièvre hémorragique (dont 9 mortels) au Liberia voisin.

Aucun cas suspect n'y a été signalé depuis le 9 avril et l'épidémie pourrait être considérée comme terminée dans ce pays, mais des activités de surveillance épidémiologique demeuraient en cours dans les zones frontalières de la Guinée.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer