Soudan du Sud: l'armée enfreint le cessez-le-feu, accusent les rebelles

Rapportant les renseignements fournis par des chefs rebelles,... (Photo JAMES AKENA, Reuters)

Agrandir

Rapportant les renseignements fournis par des chefs rebelles, le brigadier Lul Ruai Koang a raconté à l'Associated Press que les forces gouvernementales s'étaient alliées à des milices pour attaquer la ville de Leer et des villages voisins.

Photo JAMES AKENA, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press

Un porte-parole des rebelles au Soudan du Sud a affirmé, dimanche, que les troupes du gouvernement avaient attaqué leurs positions dans une tentative délibérée pour faire capoter les pourparlers de paix.

Selon le brigadier Lul Ruai Koang, les soldats sud-soudanais ont enfreint à plusieurs reprises l'accord de cessez-le-feu signé la semaine dernière.

Le représentant de l'armée, le colonel Philip Aguer, a pour sa part déclaré ne pas savoir si de nouveaux affrontements avaient eu lieu.

Rapportant les renseignements fournis par des chefs rebelles, M. Koang a raconté à l'Associated Press que les forces gouvernementales s'étaient alliées à des milices pour attaquer la ville de Leer et des villages voisins dans l'État d'Unité samedi, tuant un nombre indéterminé de personnes. Il a ajouté qu'elles avaient aussi lancé un assaut contre les insurgés dans l'État du Haut-Nil.

Il n'a pas été possible de confirmer les allégations du brigadier, qui a accordé l'interview depuis Nairobi, la capitale du Kenya.

L'organisme Médecins sans frontières avait rapporté, vendredi, avoir été obligé de fuir la ville de Leer en compagnie de 240 patients et employés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer