Soudan: un Centrafricain poignarde un diplomate russe et son épouse

Le Soudan du Sud est plongé dans une crise... (Photo Mackenzie Knowles-Coursin, AP)

Agrandir

Le Soudan du Sud est plongé dans une crise depuis mars 2013, quand une rébellion à majorité musulmane a renversé le gouvernement, déclenchant une spirale de violences intercommunautaires dont les civils sont les premières victimes.

Photo Mackenzie Knowles-Coursin, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
KHARTOUM, Soudan

Un diplomate russe et son épouse ont été poignardés mardi à Khartoum par un homme qui était en colère après la mort de son frère dans les violences en République centrafricaine, a indiqué la police.

Le chargé d'affaires de l'ambassade russe, Yury Vidakas, a confirmé l'incident. Interrogé sur l'état de santé du couple, il a indiqué à l'AFP: «Ils vont bien».

La police a indiqué dans un communiqué que le diplomate russe et sa femme avaient été blessés devant l'ambassade par un homme armé d'un couteau.

Leur état est «stable», a précisé la police qui n'a pas révélé l'identité du diplomate.

Des gardiens de l'ambassade et des passants sont parvenus à attraper l'homme, un ressortissant centrafricain.

«L'enquête a montré que son frère a été tué ce matin à Bangui», a dit la police qui précise que l'homme avait attaqué le Russe, car il pensait, par erreur, que des soldats de son pays avaient tué son frère.

Une source policière a indiqué à l'AFP que l'assaillant avait demandé au couple russe s'ils étaient français. «Mais ils n'ont pas compris la question et l'homme les a attaqués», selon cette source.

L'homme était venu à l'origine au Soudan, qui partage une frontière avec la Centrafrique, pour des raisons médicales.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé mardi de mettre sous mandat de l'ONU les quelque 500 soldats européens qui doivent prêter main-forte aux plus de 5000 militaires africains de la Misca (force de l'Union africaine) et aux 1600 soldats français de l'opération Sangaris en République centrafricaine.

Ce pays est plongé dans une crise depuis mars 2013, quand une rébellion à majorité musulmane a renversé le gouvernement, déclenchant une spirale de violences intercommunautaires dont les civils sont les premières victimes. Le conflit a aussi fait des centaines de milliers de déplacés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer