Sénégal: Macky Sall met fin à 12 ans de règne de Wade

Macky Sall a voté dimanche matin dans une... (Photo: AFP)

Agrandir

Macky Sall a voté dimanche matin dans une école de sa ville de Fatick et a salué «la mobilisation» des Sénégalais.

Photo: AFP

(Dakar) Les Sénégalais sont bouche bée. Pourtant, la victoire de Macky Sall au deuxième tour de l'élection présidentielle de dimanche, étonne peu. Ce qui estomaque les électeurs, c'est que le bouillonnant président sortant, Abdoulaye Wade, ait admis sa défaite avant même la fin du dépouillement. Retour sur une page de 12 ans qui se tourne... dans le calme.

«Ce soir une ère nouvelle s'annonce pour le Sénégal. Ensemble, nous allons rapidement nous affairer à travailler au redressement attendu par chacun. Vive le Sénégal, Vive l'Afrique,» a déclaré Macky Sall, victorieux.

Dans les rues de Dakar, les scènes de liesse se sont multipliées en soirée. Feux d'artifice, cris de joie, rassemblements spontanés. La capitale, qui depuis un an était étouffée par les manifestations contre le président Abdoulaye Wade et les délestages électriques, respirait de joie. Plusieurs centaines s'étaient rassemblés place de l'Obélisque, lieu symbolique de l'opposition au président sortant au pouvoir depuis 12 ans.

Au quartier général du parti de M. Wade, 30 minutes après l'acceptation de sa défaite, la grande scène et les écrans géants avaient été abandonnés. Les gardes de sécurité s'affairaient à fermer les lieux.

Un soulagement

Les résultats provisoires allouent à peine 30% des voix à Abdoulaye Wade. Si cette tendance se maintient, cela voudrait dire que le politicien de 85 ans aurait fait un score pire que lors du premier tour du 26 février dernier. Il avait obtenu 34,8% des voix.

L'étonnement ne vient pas de la défaite de celui que l'ancien président Léopold Sédar Senghor avait baptisé le lièvre, pour sa ruse. La véritable surprise est née lorsque la RTS, la chaine de télévision nationale, a annoncé qu'à 21h30, heure locale, Abdoulaye Wade a félicité son adversaire pour sa victoire.

Clarisse Djionne en est restée estomaquée devant son téléviseur. «C'est un soulagement, de savoir que, au Sénégal, on sait changer de président dans la dignité. C'est aussi un espoir,» commente la Sénégalaise.

La jeune Dija Boye est tout aussi enthousiaste. «Le peuple est souverain!» lance-t-elle, en allusion aux nombreuses craintes que le scrutin soit entaché d'irrégularités.

Car, jusqu'à la fin, les Sénégalais ont eu peur qu'on leur confisque le pouvoir. Le président sortant a tenu jusqu'au deuxième tour alors que l'opposition a manifesté pendant près d'un an pour s'opposer à un troisième mandat qu'elle jugeait anticonstitutionnel.

Grandes attentes

Déjà, dans un bureau de vote, Mamadou Dieng exprimait sa préoccupation. « Nous espérons un vote clair. Inch'Allah. S'il y a des fraudes, ce ne sera pas dans les bureaux.» Le chômeur trentenaire craignait qu'un scénario à la Côte d'Ivoire se dessine au Sénégal. En décembre 2010, le président ivoirien sortant Laurent Gbagbo a refusé la victoire et a tenté de s'imposer par la Cour constitutionnelle.

Ses craintes se sont révélées infondées. Abdoulaye Wade a fait exactement comme son prédécesseur Abdou Diouf, en 2000, et a félicité son adversaire le soir même d'un scrutin qui s'est déroulé dans le calme.

Mais les attentes sont grandes pour Macky Sall. «On est fatigués. Très fatigués de ce régime. On veut du changement,» souligne Marie-Pierre Diop. Alors que le coût des denrées alimentaires a augmenté de 6,7% en 2011 et que le chômage atteint les 47%, la population espère beaucoup. M. Sall, ancien premier ministre de Wade qui avait été qualifié d'apprenti par ce dernier, devra maintenant montrer qu'il a surpassé son maître.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Sénégal: Wade sort par la «petite porte»

    Afrique

    Sénégal: Wade sort par la «petite porte»

    Sa candidature à un nouveau mandat avait suscité inquiétudes et violences meurtrières: en reconnaissant sa défaite face à Macky Sall avant même la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer