Dalaï-lama en Afrique du Sud: appel de la dernière chance de Desmond Tutu

Le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu, qui avait invité le ... (Photo: Mike Hutchings, Reuters)

Agrandir

Photo: Mike Hutchings, Reuters

Justine Gerardy
Agence France-Presse
Le Cap

Le prix Nobel de la paix sud-africain Desmond Tutu, qui avait invité le dalaï-lama pour son 80e anniversaire, a lancé mercredi un ultime appel aux autorités de Pretoria pour qu'elles délivrent un visa au chef spirituel tibétain, comme le vice-président s'y est engagé.

Mgr Tutu avait invité le chef spirituel tibétain, prix Nobel de la paix comme lui, mais traité en ennemi par Pékin. Le dalaï-lama aurait dû quitter sa résidence en Inde mercredi, mais son visa n'était toujours pas arrivé mardi, et il avait finalement décidé d'annuler son voyage.

Interrogé pour savoir si le dalaï-lama aurait obtenu son visa s'il n'avait pas annulé son voyage, le vice-président Kgalema Motlanthe, cité par le quotidien The Star, a répondu: «Bien sûr. Il est déjà venu ici. Je ne vois pas pourquoi on en fait tout une histoire».

Le bureau de Mgr Tutu a donc pris le vice-président au mot et lancé un appel de la dernière chance pour la venue du dalaï-lama en vue de l'anniversaire vendredi de Mgr Tutu.

Après vos déclarations suggérant que «vous auriez autorisé Sa Sainteté dans le pays, pouvez-vous s'il vous plait annoncer sans équivoque à la Nation qu'un visa sera donné à Sa Sainteté et qu'il sera libre de voyager en Afrique du Sud immédiatement», a indiqué le président du bureau de Mgr Tutu.

«Nous vous appelons à corriger l'injustice et vous assurer que Sa Sainteté ait un visa demain (jeudi) matin», a ajouté Dumisa Ntsebeza dans une lettre au vice-président.

Mgr Tutu, accuse même son propre gouvernement d'être «pire qu'au temps de l'apartheid», pour avoir refusé un visa au leader spirituel tibétain.

L'opposition et Mgr Tutu lui-même ont accusé Pretoria d'avoir cédé aux pressions de la Chine, qui s'oppose chaque fois qu'elle le peut aux voyages à l'étranger du prix Nobel de la paix 1989, considéré par Pékin comme le leader de la résistance tibétaine à la Chine.

En apprenant l'annulation de la visite, prévue de longue date, Desmond Tutu a oscillé entre la colère et l'ironie amère.

«Notre gouvernement est pire que le gouvernement de l'apartheid, parce qu'au moins à l'époque on pouvait s'y attendre» (à de tels agissements), a déclaré l'ancien archevêque anglican, qui avait invité le leader spirituel tibétain, à fêter avec lui son 80e anniversaire.

«Je ne peux pas y croire»

«Je ne peux pas y croire. Je ne peux vraiment pas y croire», a dit Desmond Tutu, prix Nobel 1984 pour son rôle dans la lutte contre l'apartheid. «Il va falloir que vous me réveilliez et que vous me disiez que ça se passe ici, pour de vrai», a-t-il lancé.

«Ce manque de courtoisie envers le dalaï-lama est incroyable. Le dalaï-lama! Ailleurs dans le monde, partout où il va, on n'arrive pas à trouver des sites assez grands pour accueillir les foules qui veulent le rencontrer», selon lui.

Le dalaï-lama devait tenir la conférence inaugurale «Desmond Tutu pour la paix» samedi au Cap, dans le cadre des festivités organisées pour l'anniversaire de Mgr Tutu.

«Sa Sainteté devait partir pour l'Afrique du Sud le 6 octobre, mais les visas n'ont pas été encore délivrés», a déclaré le bureau du dalaï-lama dans un communiqué pour expliquer l'annulation du voyage.

Le dalaï-lama est déjà venu en Afrique du Sud, accueilli en 1996 par Nelson Mandela, alors président, puis à nouveau en 1999 et 2004.

Aucune raison officielle n'a été donnée à ce retard dans l'attribution du visa, mais la Chine proteste depuis des années contre tous les pays qui accueillent le dalaï-lama, et fait pression pour qu'il ne soit pas traité comme un hôte de marque par les autorités.

Le porte-parole du ministère sud-africain des Affaires étrangères, Clayson Monyela, a déclaré: «Malheureusement, il (le dalaï-lama) a décidé d'annuler son voyage, c'est sa décision et nous en avons pris note».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer