Nobel de la paix: 318 candidats en lice

Une photo du blogueur Raif Badawi.... (Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Une photo du blogueur Raif Badawi.

Photo Ryan Remiorz, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Oslo

Un quasi-record de 318 individus et organisations ont été proposés pour le Nobel de la paix 2017, a indiqué jeudi l'Institut Nobel, une liste hétéroclite qui comprendrait les Casques blancs syriens, Donald Trump ou encore Jacques Chirac.

L'identité des candidats est tenue secrète pendant au moins 50 ans, mais leurs parrains -- parlementaires et ministres de tous les pays, anciens lauréats, certains professeurs d'université... -- peuvent choisir d'annoncer publiquement le nom de leur poulain, sous réserve toutefois que son dossier soit ensuite agrée par le comité.

Les «Casques blancs» syriens, le blogueur saoudien emprisonné Raif Badawi, et l'Américain Edward Snowden, qui a révélé l'ampleur de la surveillance électronique par la NSA, ont ainsi été proposés.

Idem pour le nouveau président américain Donald Trump, soutenu par un compatriote dont on ignore l'identité, mais qui souhaiterait voir reconnue son «idéologie de paix par la force». L'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), critique de certaines mesures prises par l'occupant de la Maison-Blanche, est aussi citée.

Aussi sur la liste: le pape François, proposé par un élu norvégien, car «il est l'un des rares à défier Donald Trump», le président russe Vladimir Poutine ou encore l'ex-président français Jacques Chirac.

Seule précision fournie par l'Institut Nobel: les candidatures se décomposent entre 215 individus et 103 organisations. Leur nombre est le plus élevé de l'histoire plus que centenaire du prix, après 2016, quand 376 candidatures avaient été enregistrées.

Le comité Nobel, récemment endeuillé par la disparition de sa présidente Kaci Kullmann Five, morte d'un cancer du sein le 19 février, devrait dévoiler son choix le 6 octobre.

En 2016, le Nobel était allé au président colombien Juan Manuel Santos pour ses efforts de paix dans un pays ravagé par un conflit de plus d'un demi-siècle.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer