La démocratie a perdu du terrain en 2016

En 2016, 72 pays ont été le théâtre... (PHOTO AP)

Agrandir

En 2016, 72 pays ont été le théâtre d'une détérioration de leur démocratie, tandis que seulement 38 pays ont pris du mieux.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La démocratie a perdu du terrain à travers le monde en 2016, notamment aux États-Unis, où la perte de confiance de la population envers ses dirigeants a permis à Donald Trump de rafler la présidence, affirme une étude rendue publique mercredi par une filiale du prestigieux magazine britannique The Economist.

L'étude révèle que le score démocratique des États-Unis a glissé de 8,05 à 7,98 sur une échelle de 1 à 10, ce qui signifie que la démocratie américaine est maintenant considérée comme «défaillante». Un score de 8 ou plus est requis pour qu'une démocratie soit jugée «en santé».

Le Canada se maintient en sixième place avec un score de 9,15, à égalité avec l'Irlande. La Norvège, l'Islande et la Suède occupent les trois premières places, avec des scores respectifs de 9,93, 9,5 et 9,39.

Le score moyen est passé de 5,55 en 2015 à 5,12 en 2016, alors que 72 pays ont été le théâtre d'une détérioration de leur démocratie, tandis que seulement 38 pays ont pris du mieux.

La moitié des habitants de la planète vivent sous un régime démocratique, mais seulement 4,5 pour cent profitent d'une «démocratie en santé», comparativement à 8,9 pour cent en 2015 - une conséquence directe de la rétrogradation des États-Unis.

Le document explique que la perte de confiance des électeurs américains envers leurs dirigeants a commencé bien avant l'élection de M. Trump en novembre 2016. Le candidat républicain a su exploiter ce mécontentement profond envers la démocratie américaine, mais il n'est pas responsable du problème, selon l'étude.

Les États-Unis, «démocratie défaillante»

Les États-Unis ont été rétrogradés du rang de «démocratie» à celui de «démocratie défaillante» par le centre de réflexion britannique The Economist Intelligence Unit (EIU), pour qui la défiance envers les institutions américaines s'est accrue ces dernières années.

«Les États-Unis, porte-étendard de la démocratie dans le monde entier, sont désormais une «démocratie défaillante» du fait de la baisse de la confiance de la population dans le fonctionnement de ses institutions», écrit l'EIU dans son indice annuel évaluant le niveau de démocratie de 167 pays.

«Cela correspond à une tendance de fond, amorcée avant l'élection de M. Trump», précisent les auteurs de l'indice, soulignant toutefois que le président américain, dans sa campagne électorale, a su exploiter «cette piètre estime que les électeurs américains ont envers leur gouvernement».

La hausse des inégalités, les blocages au Congrès - qui grippent le fonctionnement de la démocratie américaine --, la crise financière et les fermetures partielles des administrations fédérales («shutdown») sont autant de raisons de cette défiance accrue envers les institutions, juge l'EIU.

Le think tank, qui fait partie du même groupe que le magazine The Economist, estime que l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche et le vote des Britanniques pour sortir de l'Union européenne ont tous deux été l'expression d'une profonde insatisfaction vis-à-vis du système actuel.

Ces votes de rejet de l'establishment sont une conséquence des faiblesses démocratiques, et non une cause, souligne-t-il.

L'indice classe 19 pays au rang de «démocraties» pleines et entières, dont le Canada, l'Australie, l'Allemagne et les pays scandinaves.

Suivent 57 pays classés comme «démocraties défaillantes» - dont l'Inde, la France, le Japon ou l'Afrique du sud. Viennent enfin les «régimes hybrides» (40 pays) et les «régimes autoritaires» (51 pays).

Les États-Unis se classent en 21ème position, derrière la Grande-Bretagne (16e) mais devant la France (24e), la Russie (134e) et la Chine (136e). La Corée du Nord ferme la marche (167e) derrière la Syrie, le Tchad, la Centrafrique et la Guinée équatoriale.

- Avec l'Agence France-Presse




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer