Le Canada et le Danemark parmi les pays les moins corrompus

Le 8 décembre 2016, le ministre des Finances... (PHOTO PAVEL DWULIT, ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Le 8 décembre 2016, le ministre des Finances et le gouverneur de la Banque du Canada dévoileront le nom de la Canadienne qui figurera sur le billet de banque.

PHOTO PAVEL DWULIT, ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Berlin

Le Canada et le Danemark comptent parmi les pays les moins corrompus du monde, révèle le rapport annuel de l'organisation anticorruption Transparency International.

Le Danemark arrive en première position pour une deuxième année consécutive, avec 91 points sur une possibilité de 100. La Corée du Nord et la Somalie ferment toujours la marche avec un maigre huit points.

Le Canada prend le neuvième rang avec 83 points, tout juste devant l'Allemagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni qui se partagent la dixième place avec 81 points.

Les États-Unis grimpent d'un rang et arrivent en 16e place avec 76 points, à égalité avec l'Autriche.

Le classement découle de l'opinion d'experts quant à la corruption du secteur public. Il analyse une multitude de facteurs - notamment les punitions infligées (ou non) aux dirigeants gouvernementaux reconnus coupables de corruption, la perception de la prévalence de la corruption et la réponse des institutions publiques aux besoins des citoyens.

On retrouve en tête du classement, de la deuxième à la huitième place, la Finlande, la Suède, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Norvège, la Suisse et Singapour.

Transparency estime que de grandes améliorations demeurent possibles en Europe et dans le centre de l'Asie, qu'il regroupe au sein d'une même région. En Hongrie, en Turquie et en Pologne, par exemple, le groupe prévient que les politiciens et leurs proches détournent de plus en plus les institutions publiques pour asseoir leur pouvoir.

En Russie et ailleurs, poursuit l'organisation, les gouvernements freinent, quand ils n'étouffent pas complètement, la société civile et la presse libre. La Russie arrive en 119e place - à égalité avec l'Azerbaïdjan, la Guyane et la Sierra Leone - après avoir occupé le 136e rang un an plus tôt.

Transparency a souligné les efforts des citoyens qui combattent la corruption dans des pays comme le Guatemala, le Sri Lanka et le Ghana.

Au total, les deux tiers des pays étudiés obtiennent 50 points ou moins, tandis que la moyenne est de 43. Transparency se réjouit néanmoins de constater que 64 pays ont amélioré leur score, contre 53 qui ont reculé. Les autres sont demeurés inchangés.

Par ailleurs, l'Union européenne a prévenu deux États membres, la Bulgarie et la Roumanie, qu'ils doivent faire plus pour combattre la corruption et nettoyer leur système de justice. Les deux pays s'étaient engagés à lutter contre la corruption et la criminalité lors de leur adhésion en 2007.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer