L'ONU a besoin de 20 milliards en 2016

Les conflits en Syrie (ci-dessus), Irak, Soudan du... (PHOTO BULENT KILIC, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les conflits en Syrie (ci-dessus), Irak, Soudan du Sud et Yémen sont les principales crises qui recevront une aide en 2016, précise l'ONU.

PHOTO BULENT KILIC, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
GENÈVE

L'ONU a demandé lundi aux pays membres 20,1 milliards de dollars pour aider 87 millions de personnes dans 37 pays en 2016, «l'appel de fonds le plus important jamais lancé», a souligné Stephen O'Brien, secrétaire général adjoint.

M O'Brien, qui est responsable des affaires humanitaires et coordinateur pour les secours d'urgence, a souligné que cet appel était cinq fois supérieur à ce que l'ONU demandait il y a une dizaine d'années.

«Les souffrances dans le monde ont atteint des niveaux jamais vus en une génération. Les conflits et les désastres ont poussé des millions d'enfants, de femmes et d'hommes dans des situations de survie. Ils ont désespérément besoin d'aide», a-t-il dit devant les journalistes à Genève.

Le plan envisagé couvre les réponses à 27 crises qui concernent au total 37 pays.

Les conflits en Syrie, Irak, Soudan du Sud et Yémen sont les principales crises qui recevront une aide en 2016, précise l'ONU.

«Les mouvements massifs de population, qu'il s'agisse de réfugiés ou de personnes se déplaçant à l'intérieur de leurs pays, sont devenus la nouvelle réalité du 21e siècle», a déclaré le Haut Commissaire aux réfugiés António Guterres.

«Le système humanitaire international est trop souvent le seul soutien qui existe pour les personnes fuyant la guerre», a-t-il rappelé, soulignant qu'avec les ressources disponibles actuellement «nous ne sommes pas à même de fournir ne serait-ce que le minimum de protection et d'assistance d'urgence».

Pour 2015, l'appel revu à la hausse en cours d'année avec l'aggravation des conflits et les mouvements migratoires de masse vers l'Europe n'a permis de réunir que 9,7 milliards de dollars sur les 19,9 demandés (soit 49 % des besoins), et les organisations humanitaires terminent l'année avec un déficit de financement de 10,2 milliards de dollars, le «plus important» relevé jusqu'à présent.

Les besoins sont particulièrement pressants dans le domaine de la santé, a insisté la Dre Margaret Chan, Directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

«L'OMS et ses partenaires sont engagés à s'assurer que tout le monde - particulièrement les femmes et les enfants - accède aux soins médicaux dont ils ont désespérément besoin et pour cela nous avons urgemment besoin de plus de financement», a-t-elle dit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer