Poutine et Obama veulent «faire progresser» les relations bilatérales

Vladimir Poutine et Barack Obama au Mexique en... (Photo: AFP)

Agrandir

Vladimir Poutine et Barack Obama au Mexique en juin dernier.

Photo: AFP

Partager

Agence France-Presse
Washington

Le président russe Vladimir Poutine et le président américain Barack Obama ont exprimé mardi lors d'un entretien téléphonique leur volonté de «faire progresser» les relations entre Moscou et Washington, a annoncé le Kremlin.

«Les présidents ont confirmé le désir de faire progresser les relations bilatérales dans tous les domaines, dont la composante économique», a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russes.

M. Peskov a également indiqué que M. Obama avait accepté une invitation de M. Poutine à faire une visite officielle en Russie.

La Russie avait depuis plusieurs mois l'intention d'organiser une rencontre Poutine-Obama à Moscou.

Mais le porte-parole du Kremlin a déclaré qu'aucune date ferme pour une telle visite n'avait encore été fixée.

M. Obama «a confirmé sa disposition à faire un voyage en Russie dans l'avenir, après que les dates auront été arrêtées au travers des canaux diplomatiques», a dit M. Peskov, selon les agences.

L'entretien des deux présidents était le premier depuis que M. Obama a été réélu le 6 novembre pour un second mandat. M. Poutine est quant à lui revenu au Kremlin en mars, après avoir effectué deux mandats de président entre 2000 et 2008.

L'engagement des présidents à faire progresser les relations intervient à l'issue d'une année de tensions diplomatiques entre Moscou et Washington.

Le président russe Vladimir Poutine avait envoyé un télégramme à M. Obama pour le féliciter de sa réélection «accueillie très positivement» par le Kremlin. Il avait exprimé «l'espoir qu'un travail constructif soit poursuivi, tant sur les questions bilatérales que dans le règlement de problèmes internationaux et régionaux aigus».

«La coopération de pays comme la Russie et les États-Unis a une signification clé pour la stabilité et la sécurité dans le monde», a noté M. Poutine.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a insisté sur le fait que pour Moscou cette coopération devait se faire sur un principe «d'égalité, d'intérêt mutuel, de respect mutuel».

Les relations russo-américaines ont toutefois commencé à se dégrader avec l'élection de M. Poutine pour un troisième mandat présidentiel.

Confronté ces derniers mois à une contestation sans précédent, il a accusé le département d'État américain de financer les organisateurs des manifestations de l'opposition en Russie, et placé sous contrôle étroit les ONG bénéficiant d'un financement étranger, en les obligeant à s'enregistrer comme «agents de l'étranger».

La Russie a également mis fin à compter du 1er octobre aux activités de l'Agence américaine pour le développement international (USAID), accusée d'ingérence dans la vie politique russe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer