Ses plages sont envahies de déchets, Hong Kong met en cause la Chine

Cette augmentation crée un surcroît de travail pour... (PHOTO ANTHONY WALLACE, AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Cette augmentation crée un surcroît de travail pour les équipes de nettoyage de Hong Kong, qui ramassent une quantité de déchets «de multiples fois» supérieure à celle habituellement constatée en cette époque de l'année.

PHOTO ANTHONY WALLACE, AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Hong Kong

Le chef du gouvernement de Hong Kong a déclaré dimanche que les déchets qui déferlent ces dernières semaines sur les côtes de l'ancienne colonie britannique provenaient de Chine, ajoutant qu'il discuterait avec les autorités chinoises des moyens d'arrêter le phénomène.

Les défenseurs de l'environnement ont publié sur les réseaux sociaux des photographies de plages recouvertes de détritus, y compris des bouteilles et autres emballages plastiques, ornés d'étiquettes écrites en caractères chinois simplifiés, utilisés sur le continent, mais pas à Hong Kong.

Après une tournée des côtes dimanche, Leung Chun-ying a déclaré que l'augmentation des déchets qui s'échouent sur les plages de Hong Kong s'expliquait certainement par les pluies et inondations qui ont frappé récemment le sud de la Chine.

«De nombreux déchets ménagers se sont échoués à Hong Kong en provenance du continent (...), vraisemblablement à cause des fortes pluies et des inondations des dernières semaines», a-t-il dit à la presse sur Lantau, la plus grande des îles hongkongaises.

Cette augmentation crée un surcroît de travail pour les équipes de nettoyage de Hong Kong, qui ramassent une quantité de déchets «de multiples fois» supérieure à celle habituellement constatée en cette époque de l'année.

«C'est une situation extraordinaire. Nous allons en discuter avec les autorités de Canton», dans le sud de la Chine, a-t-il dit.

L'écologiste Gary Stokes, qui vit à Hong Kong et qui est membre de la Sea Shepherd Conservation Society, a déclaré qu'«il ne suffisait pas de mettre la Chine en cause».

«Cela ne doit pas être l'occasion de s'en prendre à la Chine», Hong Kong doit aussi prendre à bras le corps son problème de déchets, a-t-il dit sur Facebook.

«Hong Kong produit plus de déchets par habitant que partout ailleurs dans le monde et notre bilan en matière de recyclage et d'efforts pour être propres est déplorable».

Les déchets ménagers sont déversés dans des décharges saturées.

Chaque jour, Hong Kong produit plus de 16 000 tonnes d'ordures, parmi lesquelles 1,3 million de bouteilles en plastique, mille tonnes de sacs plastique et une quantité astronomique d'emballages en tout genre, selon l'ONG «HK Clean Up», qui mène des campagnes de sensibilisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer