Méthane: les industries du gaz et du pétrole pourraient réduire leur impact

Selon une étude commandée par un groupe environnemental, les industries du... (Photo archives Bloomberg)

Agrandir

Photo archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

Selon une étude commandée par un groupe environnemental, les industries du pétrole et du gaz au Canada pourraient réduire leurs émissions de méthane de 45% en utilisant les technologies existantes.

Le rapport, réalisé par la firme de recherche dans le secteur de l'énergie ICF International, conclut que les industries canadiennes pourraient éliminer l'équivalent de 27 millions de tonnes d'émissions de gaz carbonique à un coût de 2,76 $ la tonne.

Le Fonds de défense de l'environnement (Environmental Defense Fund) estime que donc que pour un investissement de 726 millions $, l'industrie pourrait engendrer les mêmes bénéfices que si l'on retirait toutes les voitures des routes en Alberta et en Colombie-Britannique.

Selon le directeur principal de l'organisation Drew Nelson, la baisse des émissions de méthane constituerait une bonne option pour mieux protéger l'environnement, puisque les coûts demeurent bas pour l'industrie et les impacts seraient considérables.

Cet objectif pourrait être atteint notamment en travaillant à diminuer le nombre de fuites de méthane et en évacuant moins les gaz dans l'environnement. L'étude ajoute que l'industrie pourrait profiter de la revente du gaz conservé.

Les réductions potentielles se basent sur le niveau d'émissions projetées pour 2020 avec la règlementation et les pratiques actuelles.

Selon le rapport, le méthane est un gaz à effet de serre important qui a des effets à court terme bien plus considérables que d'autres gaz.

La réduction de ces gaz continuerait à diminuer également les polluants conventionnels, tels que les composés organiques volatils.

Les industries du pétrole et du gaz au Canada sont les émetteurs principaux de méthane et proviennent surtout de l'Alberta et de la Colombie-Britannique.

L'étude prédit que les émissions annuelles de méthane de ces secteurs demeureront stables jusqu'en 2020, soit l'équivalent de 60,2 millions de tonnes de gaz carbonique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer