Paris veut interdire les cars et poids lourds «les plus polluants»

Si le périmètre concerné fait encore l'objet de... (PHOTO ARCHIVES PC)

Agrandir

Si le périmètre concerné fait encore l'objet de discussion avec l'État, la mairesse Hidalgo entend que l'interdiction «soit dans un premier temps applicable à l'ensemble de Paris, à l'exception du périphérique (ci-dessus) et des bois de Paris».

PHOTO ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

La mairesse socialiste de Paris Anne Hidalgo souhaite interdire dès le 1er juillet la circulation à Paris des cars et des poids lourds «les plus polluants», affirme-t-elle dans un entretien sur le site du journal Le Monde mercredi.

«Comme l'ont déjà fait près de 200 villes européennes, nous allons mettre en place une "zone à basse émission" dont nous allons progressivement interdire l'accès aux véhicules polluants, diesel comme essence. Je souhaite dès le 1er juillet 2015 interdire la circulation des cars et des poids lourds les plus polluants», déclare Anne Hidalgo.

À partir du 1er juillet 2016, cette interdiction s'appliquera à tous les véhicules les plus polluants, ajoute la mairesse élue en mars 2014 pour six ans.

Si le périmètre concerné fait encore l'objet de discussion avec l'État, la mairesse entend que l'interdiction «soit dans un premier temps applicable à l'ensemble de Paris, à l'exception du périphérique et des bois de Paris».

«Nous sommes déterminés à agir vite, car la lutte contre la pollution aux particules fines, liée notamment à la diésélisation du parc automobile, est un enjeu de santé publique majeur», explique-t-elle.

L'édile, qui se défend de vouloir mettre en place une «mesure couperet» qui empêcherait les professionnels du transport de travailler, confirme la mise en place pour eux d'une «aide financière à l'acquisition d'un véhicule propre, qui viendra s'ajouter à celle de l'État».

La mairesse réitère par ailleurs son souhait d'éradiquer le diesel à Paris d'ici à 2020.

En décembre dernier, elle avait déjà annoncé son intention de rendre «semi-piétonnier» le centre de la capitale française dans le cadre d'un vaste plan visant à enrayer la pollution endémique qui affecte la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer