Une enquête indépendante sur le déversement minier en C.-B.

Au cours de la fin de semaine, le... (Photo JONATHAN HAYWARD, PC)

Agrandir

Au cours de la fin de semaine, le ministère de l'Environnement a indiqué que des premiers tests réalisés sur le limon provenant de la mine démontraient que les déchets ne représentaient pas de danger pour la santé humaine

Photo JONATHAN HAYWARD, PC

La Presse Canadienne
VANCOUVER

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a mis sur pied un comité de trois membres pour mener une enquête indépendante sur le gigantesque déversement de résidus miniers survenu près d'une mine d'or et de cuivre il y a deux semaines.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a mis sur... (Photo Reuters) - image 1.0

Agrandir

Photo Reuters

Le gouvernement ordonne également à d'autres compagnies minières d'inspecter leurs propres bassins de rétention de résidus d'ici le 1er décembre, et réclame que ces inspections soient vérifiées par des firmes externes de génie.

Selon le ministre des Mines, Bill Bennett, l'enquête indépendante sera payée par Imperial Metals, propriétaire de la mine Mount Polley, où une fuite dans un bassin de rétention a provoqué le déversement de millions de litres d'eaux usées dans un réseau de lacs et d'affluents riches en saumons près de Likely, dans le centre de la province.

Le ministre Bennett précise que les ingénieurs géotechniciens et les experts miniers formant le comité d'enquête se pencheront sur la cause du déversement, et présenteront leurs recommandations d'ici la fin de janvier 2015.

Lorsque le barrage de Mount Polley a cédé il y a deux semaines, Imperial Metals a affirmé que rien ne clochait, mais le rapport d'un consultant en environnement mettait en garde contre le fait que le bassin de rétention grossissait dangereusement.

Au cours de la fin de semaine, le ministère de l'Environnement a indiqué que des premiers tests réalisés sur le limon provenant de la mine démontraient que les déchets ne représentaient pas de danger pour la santé humaine, mais pourraient nuire à l'écosystème aquatique.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer