Fini les ampoules de 100 watts en Europe

Les ampoules de 100 watts seront retirées le... (Photo AP)

Agrandir

Les ampoules de 100 watts seront retirées le 1er septembre de tous les rayons de l'Union européenne.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
BRUXELLES

Les ampoules de 100 watts seront retirées le 1er septembre de tous les rayons de l'Union européenne, marquant le début de la mort annoncée de toutes les ampoules classiques d'ici à trois ans, remplacées par les lampes de nouvelle génération consommant 80% d'électricité en moins.

Le retrait progressif des ampoules traditionnelles à incandescence profitera «financièrement» aux Européens en réduisant leur consommation d'énergie, se sont félicités mercredi le Bureau européen des Unions de Consommateurs (BEUC) et l'Association européenne pour la coordination de la représentation des consommateurs dans la normalisation (ANEC). Les nouvelles ampoules sont certes plus chères à l'achat, mais elles ont une durée de vie plus longue.

Et utiliser des ampoules économiques à la place d'ampoules à incandescence permettra à un foyer moyen d'économiser 166 euros sur sa facture d'électricité en un an, selon une étude allemande citée par les organisations de consommateurs.

La Commission européenne calcule plus modestement qu'en troquant les ampoules classiques pour la génération d'ampoules «fluo-compactes», dites aussi lampes basse consommation (LBC) fabriquées en Asie, les ménages peuvent économiser 50 euros en moyenne par an.

À l'échelle de l'UE, l'économie se chiffrerait à entre 5 et 10 milliards d'euros chaque année.

Pour autant, les organisations de consommateurs mettent un bémol à leur enthousiasme: «le règlement européen ne répond pas aux besoins de certains consommateurs qui doivent utiliser les lampes à incandescence pour des raisons de santé telles que la sensibilité à la lumière ou des allergies cutanées».

«Nous demandons à la Commission européenne de prendre des mesures immédiates afin que les personnes ayant besoin d'ampoules à incandescence puissent continuer à acheter celles-ci jusqu'à ce que des technologies alternatives appropriées soient disponibles», écrivent-elles, en s'inquiétant en outre du taux élevé de mercure présent dans les nouvelles ampoules.

«Bien que le seuil actuel soit de 5 mg de mercure par ampoule, la technologie la plus performante permet à une ampoule de fonctionner avec 1 à 2 mg seulement», souligne Stephen Russel, secrétaire général de l'ANEC.

«Les consommateurs devraient en outre avoir la possibilité de déposer gratuitement les ampoules utilisées dans les magasins», juge-t-il.

L'UE a fixé un calendrier précis pour bannir progressivement des maisons les ampoules à incandescence. Après la mort des ampoules de 100 watts, ce sera au tour des 75 watts dans un an, des 60 watts dans deux ans et des 40 watts et 25 watts d'ici au 1er septembre 2012.

L'ampoule classique produit de la lumière en portant à incandescence grâce au courant électrique un filament métallique en tungstène. Très satisfaisante pour la qualité de son éclairage, elle transforme toutefois seulement 5% de l'électricité qu'elle consomme en lumière, le reste se dissipant en chaleur.

Les nouvelles technologies d'halogènes constituent déjà un progrès, permettant de 25 à 45% d'économies d'énergie par rapport aux modèles classiques. Les ampoules «fluo-compactes» s'avèrent pour leur part jusqu'à 80% moins gourmandes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer