Trafic de corne de rhinocéros: un Irlandais condamné en Floride

Malgré des interdictions officielles, il existe une demande... (ARCHIVES AP)

Agrandir

Malgré des interdictions officielles, il existe une demande persistante en Chine pour des produits dérivés de la corne de rhinocéros, parés de vertus très controversées dans la médecine traditionnelle chinoise.

ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Un Irlandais a été condamné mardi aux États-Unis à 18 mois de réclusion pour trafic de corne de rhinocéros, espèce animale menacée de disparition, a annoncé le département de la Justice.

Une fois sa peine purgée, Michael Hegarty demeurera trois ans en liberté surveillée. Il a été reconnu coupable d'avoir acheté aux enchères en Caroline du Nord une coupe à libation en corne de rhinocéros sculptée, puis d'avoir falsifié des documents afin de la sortir illégalement des États-Unis.

Ces dernières années, le marché de l'art asiatique a enregistré une explosion du prix des coupes à libation en corne de rhinocéros.

Objet d'un mandat d'arrêt délivré par la justice américaine, relayé par une notice rouge d'Interpol, M. Hegarty a été arrêté le 19 janvier 2017 en Belgique, puis extradé en juillet vers les États-Unis.

Les enquêteurs l'ont connecté à un gang baptisé «Rathkeale Rovers» (Les vagabonds de Rathkeale), faisant partie de la communauté du voyage irlandaise et dont certains membres sont actifs dans ce trafic.

Un autre Irlandais a d'ailleurs été condamné en janvier 2016 au Texas à 12 mois d'emprisonnement. Patrick Sheridan et ses complices avaient acheté à un taxidermiste une tête de rhinocéros, puis avaient revendu à New York les deux cornes prélevées sur la tête de ce rhinocéros noir, une sous-espèce de rhinocéros africain en grand danger d'extinction.

Les autorités américaines mènent depuis plusieurs années une opération nationale de répression des ventes illégales de cornes de rhinocéros, baptisée «Opération Crash».

Malgré des interdictions officielles, il existe une demande persistante en Chine pour des produits dérivés de la corne de rhinocéros, parés de vertus très controversées dans la médecine traditionnelle chinoise.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer