Un rhinocéros tué par des braconniers au Népal

Un rhinocéros à une corne au Parc national de... (Photo PRAKASH MATHEMA, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Un rhinocéros à une corne au Parc national de Chitwan.

Photo PRAKASH MATHEMA, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Katmandou

Des braconniers ont abattu un rhinocéros à une corne dans un parc national du Népal, ont annoncé des responsables locaux, soulignant la menace qui plane sur ces mammifères vulnérables.

Le mâle a été découvert samedi sans sa corne, qui avait été découpée, dans le Parc national de Chitwan, la réserve népalaise qui compte le plus grand nombre de rhinocéros.

«L'autopsie a montré qu'il avait été atteint par une balle dans la tête», a déclaré à l'AFP Nurendra Aryal, porte-parole du parc. Une enquête a été ouverte et les mesures de sécurité renforcées aux limites du district.

En septembre, un rhinocéros avait péri plusieurs semaines après avoir été blessé par des braconniers. Il s'agissait du premier rhinocéros victime du braconnage en deux ans au Népal.

Les efforts du Népal dans la lutte contre le braconnage ont été régulièrement salués par les experts.

Des milliers de rhinocéros unicornes arpentaient autrefois les plaines du pays. Mais leur population a drastiquement diminué en raison du braconnage et de l'extension de l'habitat humain.

La république himalayenne héberge actuellement près de 650 rhinocéros, dont 600 dans le parc national de Chitwan.

Les braconniers sont passibles d'une peine de prison de 15 ans et d'une amende de 100 000 roupies (840 euros).

Les cornes de rhinocéros sont prisées, notamment en Chine et en Asie du Sud-Est, pour leurs supposées vertus médicinales.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer