Une nouvelle espèce de tortue identifiée aux Galapagos

Selon l'étude de l'université américaine de Yale, cette... (Photo AFP)

Agrandir

Selon l'étude de l'université américaine de Yale, cette espèce «ne compte que quelques centaines de spécimens».

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
QUITO

Une nouvelle espèce de tortue géante a été identifiée par des scientifiques sur l'île Santa Cruz de l'archipel des Galapagos, en Équateur, a annoncé mercredi le ministère de l'Environnement.

«Jusqu'à présent, on pensait que les deux populations de tortues géantes de l'île de Santa Cruz étaient de la même espèce. Mais de nouvelles analyses génétiques ont montré (...) que les tortues de la partie est de l'île, connues sous le nom de «Cerro Fatal», appartiennent à une nouvelle espèce, différente de celle de la partie occidentale», précise le ministère dans un communiqué.

Selon l'étude dirigée par la Dr Gisella Caccone de l'université américaine de Yale, cette espèce «ne compte que quelques centaines de spécimens». Elle a été dénommée «Chelonoidis donfaustoi» en hommage à Fausto Llerena qui s'occupait de «George le solitaire», ultime spécimen de l'espèce «Chelonoidis abigdoni» d'une autre île de l'archipel, mort il y a trois ans.

«Nous estimons qu'il y a 250 à 300 spécimens de cette espèce», a déclaré à l'AFP Washington Tapia, scientifique équatorien qui a participé à l'étude.

Les travaux d'investigation avaient été lancés en 2002 quand deux chercheurs avaient estimé que «de par la forme de leur carapace, ces tortues devaient appartenir à une espèce différente».

«Nous avons analysé une dizaine d'échantillons génétiques et en 2005 les premiers résultats nous ont suggéré qu'il s'agissait bien d'une espèce distincte», a-t-il expliqué, précisant qu'ensuite il avait fallu confirmer ces données.

La directrice du Parc national des Galapagos, Alejandra Ordoñez, a ajouté que «les investigations sur cette nouvelle espèce se poursuivent afin d'extraire des données exactes sur sa répartition, ses zones de nidification et les potentielles menaces».

Avec cette découverte, les scientifiques estiment que l'archipel a compté jusqu'à 15 espèces de tortues, dont quatre éteintes à ce jour: Chelonoidis abigdoni sur l'île Pinta, Chelonoidis fhantastica sur Fernandina, Chelonoidis sur Santa Fe, et Chelonoidis elephantopus sur l'île Floreana.

Les Galapagos, situées à un millier de kilomètres au sud de l'Équateur, abrite le plus grand nombre d'espèces endémiques au monde. Cette réserve, à l'écosystème fragile et qui a permis à Charles Darwin de développer sa théorie de l'évolution, a été le premier site déclaré Patrimoine mondial par l'UNESCO en 1979.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer