Trois bébés rhinocéros de l'espèce la plus rare au monde filmés en Indonésie

Les rhinocéros ont été filmés au côté de... (PHOTO AFP/PARC NATIONAL UJUNG KULON)

Agrandir

Les rhinocéros ont été filmés au côté de leurs mères par des caméras installées récemment dans un sanctuaire du parc situé dans une des rares forêts primaires encore préservées en Indonésie et classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

PHOTO AFP/PARC NATIONAL UJUNG KULON

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
JAKARTA

Trois bébés rhinocéros de Java ont été filmés dans un parc national en Indonésie, portant à 60 le nombre total de cette espèce de pachyderme la plus rare au monde et menacée d'extinction, a annoncé mercredi un responsable.

Une petite femelle et deux petits mâles probablement nés l'an passé ont été observés ces derniers mois dans le parc Ujung Kulon, dans l'ouest de la grande île de Java, a déclaré à l'AFP son directeur, Mohammad Haryono.

Les rhinocéros ont été filmés au côté de leurs mères par des caméras installées récemment dans un sanctuaire du parc situé dans une des rares forêts primaires encore préservées en Indonésie et classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les trois bébés rhinocéros sont nés de mères différentes, à l'intérieur du sanctuaire aménagé l'an passé dans le parc de 5100 hectares. Les parents et leurs petits ont l'air en bonne santé, a ajouté le responsable.

La découverte de ces trois petits filmés en avril, mai et juin porte à 60 le nombre total de rhinocéros de Java - reconnaissables aux larges plis de leur peau qui forment comme une cuirasse -, vivant tous dans le parc Ujung Kulon, a-t-il souligné.

«C'est une excellente nouvelle. Maintenant, il nous faut simplement assurer leur protection», a dit M. Haryono.

Le nombre de rhinocéros de Java à Ujung Kulon avait chuté à 35 en 2011, mais a augmenté à nouveau progressivement ces dernières années, selon Aom Mukhtarom, membre de l'équipe de surveillance du parc.

En 2014, seul un bébé rhinocéros avait été aperçu sur l'ensemble de l'année, a-t-il ajouté.

Les rhinocéros de Java étaient des milliers par le passé en Asie du Sud-Est. Mais comme d'autres espèces de ce pachyderme, leur population a connu un déclin considérable en raison du braconnage et de la déforestation réduisant leur habitat. L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe ces rhinocéros comme une espèce en «danger d'extinction».

Le braconnage représente une grave menace pour les rhinocéros, dont la corne se vend à prix d'or sur le marché noir, car très prisée dans la médecine traditionnelle asiatique.

Animaux vénérés dans le folklore javanais, les rhinocéros de Java vivaient auparavant principalement dans un espace réduit de ce parc d'une grande beauté naturelle. Depuis l'aménagement du sanctuaire, la surface de leur habitat a été étendue, et des paysans ont été réinstallés ailleurs afin de réduire les possibilités de conflits entre homme et animal.

Équipé d'une clôture électrique, le sanctuaire a «amélioré la sécurité pour les rhinocéros, pas seulement vis-à-vis des braconniers, mais aussi des habitants passant à proximité», constate la Fondation indonésienne pour le rhinocéros, Ramono.

Mais elle observe toutefois que cette aire protégée «ne signifie pas que toutes les perturbations vont cesser pour les rhinocéros».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer