Mort du lion Cecil: les défenseurs des animaux se mobilisent aux É.-U.

Les dons, appels ou campagnes sur les réseaux sociaux se multiplaient jeudi aux... (Photo Ann Heisenfelt, AP)

Agrandir

Photo Ann Heisenfelt, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les dons, appels ou campagnes sur les réseaux sociaux se multiplaient jeudi aux États-Unis pour venir en aide aux félins en danger, après la mort du lion Cecil tué par un chasseur américain qui a scandalisé le monde.

Après un appel lancé par Jimmy Kimmel, un animateur très populaire d'une émission du soir sur ABC, des dizaines de milliers de dollars ont été promis à l'unité de recherche et de préservation de la faune de l'Université d'Oxford qui étudiait Cecil.

L'animateur manifestement en colère, en qualifiant le chasseur, un dentiste du Minnesota, d'«homme le plus détesté d'Amérique», avait appelé aux dons en faveur des scientifiques britanniques de façon à ce «qu'au moins, nous montrions au monde que tous les Américains ne sont pas comme cet abruti».

Selon le magazine télévisé The Wrap citant ABC, 150 000 dollars auraient été donnés en moins de 24 heures.

Le professeur David Macdonald, fondateur et directeur de l'unité d'Oxford qui ne vit que de dons, a indiqué jeudi dans un communiqué sur le site internet du laboratoire avoir reçu «des centaines de messages de soutien».

À cause du trafic sur le site, «des gens qui essayaient de faire une donation se sont vus répondre "revenez plus tard". On vous en supplie», ajoute-t-il avec humour, ne nous oubliez pas et s'il vous plaît, revenez plus tard !».

L'African Wildlife Foundation (AWF), basée à Nairobi avec un bureau à Washington, a noté une augmentation du nombre des appels et des courriels à destination de cette association d'aide à la préservation de la faune et des communautés d'Afrique.

«La plupart des commentaires sont émouvants», a indiqué à l'AFP Mayu Mishina, chargé de la communication, «les gens expriment leur tristesse, leur dégoût ou leur colère contre ce genre de chasse au trophée ou comment la faune sauvage est maltraitée».

«D'autres veulent savoir si le dentiste va être poursuivi en justice, que va-t-il arriver aux petits de Cecil ou comment l'AWF protège les lions», a-t-elle ajouté.

L'organisation vient de lancer «Justice pour Cecil», un appel aux dons en rappelant que la population des lions en Afrique a baissé de 30% au cours des vingt dernières années (moins de 30 000).

Les appels ont également augmenté à l'International Fund for Animal Welfare dans le Massachusetts (nord-est) : «la plupart des appels veulent savoir quoi faire pour que cela ne se reproduise plus», a indiqué une porte-parole, Erica Martin.

La chaîne de télévision du National Geographic propose pour sa part le 10 août une Journée mondiale du Lion dans ses programmes. L'initiative, remontant à 2009, assortie d'une campagne de collecte de fonds, existait avant la mort de Cecil mais «si il y a un côté positif à cette tragédie, c'est qu'elle donne un coup de projecteur au sort de ces animaux magnifiques», indique à l'AFP Alex Moen, vice-président des programmes du National Geographic.

«On a vu une réponse massive à la mort de Cecil, sur les réseaux sociaux, en dons», poursuit-il. Par exemple, «hier (mercredi), l'acteur et ex-gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a promis 10 000 dollars à notre campagne».

La campagne 5forbigcats appelle à donner cinq dollars de dons pour des projets locaux de conservation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer