Kenya: le pire massacre de rhinocéros depuis 1988

Le braconnage des rhinocéros et des éléphants a... (PHOTO STÉPHANE DE SAKUTIN, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le braconnage des rhinocéros et des éléphants a explosé au Kenya, comme dans le reste de l'Afrique, depuis la fin des années 2000.

PHOTO STÉPHANE DE SAKUTIN, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
NAIROBI

Des braconniers ont massacré quatre rhinocéros dans une réserve du centre du Kenya, la pire attaque contre cette espèce depuis 1988 dans le pays, a annoncé lundi le Service kényan de la vie sauvage (KWS).

Le 9 juillet, deux groupes de braconniers armés ont réussi à pénétrer de nuit dans la réserve naturelle privée d'Ol Jogi, située à 225 km au nord de Nairobi, a déclaré à l'AFP le porte-parole du KWS, Paul Muya.

«Au total, quatre rhinocéros ont été tués et (les braconniers) ont réussi à s'échapper avec trois cornes», a-t-il indiqué.

Il s'agit de la pire attaque contre des rhinocéros au Kenya depuis 1988, a-t-il précisé. Six animaux avaient alors été tués par des braconniers.

«Deux suspects ont été arrêtés et doivent comparaître devant la justice aujourd'hui (lundi)», a ajouté le porte-parole.

Selon le KWS, les braconniers ont tué une vingtaine de rhinocéros cette année - contre 59 l'an dernier - et il ne reste plus qu'un millier de bêtes dans le pays. Pour certains défenseurs de la nature, ces chiffres sont toutefois largement sous-estimés.

Le braconnage des rhinocéros et des éléphants a explosé au Kenya, comme dans le reste de l'Afrique, depuis la fin des années 2000, dopé par la demande asiatique en corne de rhinocéros, à laquelle sont attribuées à tort des vertus médicinales, et en ivoire, recherché pour la fabrication d'objets décoratifs.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer