Un navire islandais livre 2000 tonnes de baleine au Japon

Dans cette photo d'archives, une baleine est amenée... (PHOTO ARCHIVES AP/KYODO NEWS)

Agrandir

Dans cette photo d'archives, une baleine est amenée à Kushiro, au Japon, pour des recherches scientifiques.

PHOTO ARCHIVES AP/KYODO NEWS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TOKYO

Un navire islandais avec à son bord 2000 tonnes de viande de baleine congelée est arrivé mercredi dans le port japonais d'Osaka (ouest), provoquant la colère d'associations écologistes.

«Le cargo Alma est arrivé le 7 mai et nous avions été informés qu'il transportait de la viande de baleine à décharger à Osaka», a confirmé vendredi à l'AFP un responsable du port.

En provenance d'Islande, la cargaison a été déchargée jeudi, a indiqué Junichi Sato, un membre de Greenpeace Japon.

Selon des groupes environnementalistes et des informations de presse, la cargaison de l'Alma équivaut à toute la viande de baleine importée d'Islande durant les six dernières années cumulées.

«On ne comprend pas pour quelles raisons on a importé une telle quantité», s'interroge Junichi Sato.

L'Islande et la Norvège sont les deux seuls pays à ne pas ouvertement respecter un moratoire sur la commercialisation de la baleine datant de 1986.

L'Islande consomme peu de viande de baleine, mais alimente le marché japonais qui lui aussi décline depuis des années.

Le 31 mars dernier, la plus haute juridiction des Nations unies avait ordonné au Japon d'arrêter la chasse à la baleine en Antarctique.

La Cour internationale de Justice (CIJ) avait estimé que le Japon déguisait une activité commerciale en programme de recherche scientifique, détournant ainsi un moratoire sur la pêche commerciale instauré en 1986 par la Commission baleinière internationale (CBI).

Tokyo a annoncé son intention de respecter ce verdict. Il a annulé la campagne 2014-2015 prévue en Antarctique, mais a toutefois précisé le 18 avril qu'il comptait revoir son programme de pêche «scientifique» pour le soumettre à la CBI cet automne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer