Les pipelines d'Enbridge sont exploités de façon sécuritaire, selon l'ONE

L'Office national de l'énergie (ONÉ) juge que les installations de la société... (Photo Daniel Acker, Archives Bloomberg)

Agrandir

Photo Daniel Acker, Archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

L'Office national de l'énergie (ONÉ) juge que les installations de la société Pipeline Enbridge continuent d'être exploitées «de façon sécuritaire», a-t-il révélé dans son audit rendu public mercredi.

L'organisme réglementaire fédéral recommande néanmoins une série d'améliorations à l'entreprise de Calgary.

Celle-ci a de nombreux projets, notamment celui d'inverser le flux de sa canalisation 9B, entre North Westover, près de Hamilton en Ontario, et Montréal afin d'acheminer vers les raffineries de l'est du pays le pétrole venant de l'Ouest. Enbridge entend aussi augmenter la quantité de pétrole acheminée quotidiennement par l'oléoduc, pour atteindre l'équivalent de 300 000 barils par jour.

Enbridge est aussi le maître d'oeuvre du projet majeur de pipeline appelé Northern Gateway qui doit transporter du pétrole de l'Alberta à un port situé à Kitimat en Colombie-Britannique.

Ces deux projets ont suscité leur lot de critiques depuis qu'ils ont été annoncés et les militants environnementaux s'y opposent.

L'audit, daté du 31 mars 2015, a été réalisé sur 15 mois et a porté sur différents aspects techniques des activités de l'entreprise.

L'ONÉ a effectué des inspections sur le terrain (au Québec, elles ont eu lieu à l'été 2014), des entrevues avec du personnel de l'entreprise ainsi qu'un examen des documents portant sur la sécurité et la protection de l'environnement.

Selon l'organisme fédéral, les systèmes actuels de l'entreprise «fonctionnaient bien».

Il précise avoir relevé certaines situations de non-conformité, mais que celles-ci sont en lien avec la gestion et ne posent pas de risque pour la population ou l'environnement.

«Les constatations de non-conformité sont attribuables, dans la majorité des cas, au fait qu'Enbridge n'a pas encore entièrement élaboré et mis en application son système de gestion, et ne signifient pas nécessairement l'absence d'activités techniques visant à assurer la sécurité des personnes et du pipeline ainsi que la protection de l'environnement», est-il écrit dans la lettre de l'Office accompagnant l'audit.

Il recommande toutefois des améliorations, dont «l'adoption et la mise en oeuvre de processus devant servir à repérer les dangers réels et éventuels, à évaluer les risques qui y sont associés et à élaborer des mesures de contrôle qui correspondent exactement aux exigences réglementaires de l'Office».

En gros, l'ONÉ souhaite un encadrement plus serré de ses exigences réglementaires.

Enbridge est tenue de déposer dans les 30 jours suivants un plan de mesures correctives qui doit décrire les moyens qui seront pris pour corriger les situations de non-conformité constatées et fournir un échéancier.

L'Office national de l'énergie est un organisme fédéral indépendant qui réglemente plusieurs aspects du secteur énergétique au Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer