Ottawa doit accélérer le pas pour respecter les cibles sur le climat, dit l'ONU

Le Canada est l'un des pays qui traînent... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le Canada est l'un des pays qui traînent le plus de la patte, l'ONU affirmant que non seulement les cibles existantes du Canada sont insuffisantes, mais que le pays n'a pas encore mis en vigueur des politiques qui pourraient indiquer que ces objectifs seront respectés.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mia Rabson
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le Canada ne prévoit pas augmenter dans l'immédiat ses cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre, malgré la pression exercée par l'Organisation des Nations unies (ONU) pour une accélération afin d'éviter le risque d'un échec de l'Accord de Paris sur le climat.

Dans le cadre de l'accord conclu en 2015, 196 pays, dont le Canada, ont convenu d'établir des cibles nationales pour réduire les émissions de manière à empêcher un réchauffement planétaire de plus de deux degrés Celsius en moyenne par rapport aux niveaux préindustriels.

ONU Environnement a dévoilé mardi son huitième rapport annuel sur l'écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions, qui soutient que les signataires de l'Accord de Paris ont pris des engagements pour seulement un tiers des mesures nécessaires pour atteindre cet objectif.

Le Canada est l'un des pays qui traînent le plus de la patte, l'ONU affirmant que non seulement les cibles existantes du Canada sont insuffisantes, mais que le pays n'a pas encore mis en vigueur des politiques qui pourraient indiquer que ces objectifs seront respectés. Le rapport appelle le Canada et plusieurs autres pays développés, dont les États-Unis, le Mexique et l'Union européenne, à accroître les réductions planifiées, à défaut de quoi les chances seraient nulles d'éviter un réchauffement de plus de deux degrés Celsius en moyenne par rapport aux niveaux préindustriels.

Tous les pays qui ont signé l'Accord de Paris doivent produire des mises à jour sur leurs cibles d'ici 2020, et le rapport de l'ONU soutient que la technologie est disponible pour atteindre les réductions nécessaires, et que seule la volonté manque.

Questionnée sur le rapport, mardi, la ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, n'a pas fermé la porte à une augmentation des objectifs du Canada d'ici 2020, sans pour autant prendre d'engagement en ce sens. Elle a aussi dit que le gouvernement a un plan pour respecter ses objectifs déjà établis.

«Nous avons désormais présenté nos cibles, et nous avons un plan pour les atteindre et nous devons les implanter», a-t-elle déclaré.

«Nous cherchons toujours la manière d'accélérer les actions, mais nous devons le faire de concert avec les provinces et les territoires», a ajouté Mme McKenna.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer