Le Maroc mobilise l'Afrique en prévision de la COP22

Le Maroc a commencé à mobiliser les pays d'Afrique en prévision de la prochaine... (Photo Ninon Pednault, archives La Presse)

Agrandir

Photo Ninon Pednault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
Rabat

Le Maroc a commencé à mobiliser les pays d'Afrique en prévision de la prochaine Conférence mondiale sur le climat, la COP22, qui se tiendra à Marrakech du 7 au 18 novembre.

Les ambassadeurs africains en poste au Maroc se sont réunis mercredi à Rabat dans le cadre des préparatifs de la COP22, ont indiqué les autorités marocaines et des organisations internationales dans un communiqué transmis jeudi à l'AFP.

Organisée notamment par la Banque africaine de développement (BAD), cette rencontre a permis de «présenter les enjeux de la COP22 pour l'Afrique, préparer la participation des pays et soutenir les efforts en cours pour une participation coordonnée du continent à cet évènement mondial», explique ce communiqué.

La COP22 est la troisième Conférence mondiale sur le climat organisée sur le continent africain, après la COP7 en 2001 (Maroc) et la COP17 en 2011 (Afrique du Sud).

Huit mois après son adoption par 195 pays lors de la COP21 de Paris, l'accord «historique» pour lutter contre le réchauffement de la planète est encore en cours de ratification: une entrée en vigueur d'ici fin 2016 est jugée possible après la COP22 de Marrakech, mais de nombreux pays signataires -dont la Chine et les États-Unis, les plus gros pollueurs de la planète- ne l'ont pas encore ratifié.

Selon cet accord, la communauté internationale s'était engagée à limiter le réchauffement de la planète «bien en deçà» de 2°C, par rapport au niveau préindustriel.

«L'Afrique fait partie de la solution pour la mise en oeuvre de l'accord de Paris», a souligné mercredi Yacine Fal, représentante de la BAD.

Pour la COP22, «le Pavillon Afrique constituera un espace important pour les délégations du continent, qui pourront y débattre de problématiques de développement communes, défendre leurs intérêts, développer leurs réseaux et mettre en avant les efforts entrepris pour bâtir des économies plus résilientes», selon le communiqué.

«C'est une COP africaine et nous vous encourageons à être nombreux à défendre les intérêts du continent», a souligné Abdesslam Bekrate, un responsable du comité de pilotage de la COP22.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer