Nouvelle-Zélande: l'hiver le plus chaud depuis plus d'un siècle

Les températures en Nouvelle-Zélande étaient, ces six derniers... (PHOTO Nick Perry, ARCHIVES AP)

Agrandir

Les températures en Nouvelle-Zélande étaient, ces six derniers mois, 1,4 degré Celsius au-dessus des moyennes normales, selon l'Institut national de recherche sur l'eau et l'atmosphère.

PHOTO Nick Perry, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Nick Perry
Associated Press
WELLINGTON, Nouvelle-Zélande

Les stations de ski peinent à ouvrir en Nouvelle-Zélande et la consommation d'électricité pendant l'hiver est à la baisse. Les températures depuis le début de l'année 2016 sont les plus chaudes jamais enregistrées dans ce pays situé dans le sud du Pacifique.

Les températures étaient, ces six derniers mois, 1,4 degré Celsius au-dessus des moyennes normales, selon l'Institut national de recherche sur l'eau et l'atmosphère financé par le gouvernement.

Cet écart est le plus important depuis plus d'un siècle. Le record antérieur, de 1,1 degré Celsius au-dessus des normales, a été atteint pour la première fois en 1938, puis en 1999.

Les températures dans la mer de Tasman, à l'ouest de la Nouvelle-Zélande, ont été anormalement élevées ces derniers temps et des vents plus chauds en provenance du nord étaient également au rendez-vous, a indiqué un scientifique de l'agence de recherche, Chris Brandolino.

L'institut climatologique a enregistré pour la première fois des niveaux de dioxyde de carbone qui s'élèvent à 400 particules par million, en juin, près de Wellington. L'atteinte d'un tel seuil est perçue à l'échelle internationale comme un indicateur important de changements climatiques.

Si les Néo-Zélandais ont pu profiter d'une saison estivale plus longue qu'à l'habitude, ils devront toutefois patienter pour skier. De nombreuses stations de ski commerciales, notamment celles de Coronet Peak ainsi que celles des monts Hutt et Turoa, ont repoussé leur date d'ouverture étant donné le peu de neige au sol.

Chris Brandolino a toutefois précisé que la hausse des températures des derniers mois ne signifie pas nécessairement que la saison de ski sera mauvaise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer