Pour le républicain Ted Cruz, le changement climatique est une théorie gauchiste

«Qu'il se réchauffe ou se refroidisse, qu'il s'assèche... (PHOTO BRYON HOULGRAVE, ARCHIVES THE DES MOINES REGISTER/AP)

Agrandir

«Qu'il se réchauffe ou se refroidisse, qu'il s'assèche ou s'humidifie, le climat va toujours changer», a relevé le candidat à l'investiture républicaine Ted Cruz.

PHOTO BRYON HOULGRAVE, ARCHIVES THE DES MOINES REGISTER/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le changement climatique est une théorie gauchiste sans aucun fondement scientifique dont l'objectif est d'imposer un contrôle important de l'économie et du secteur énergétique par les gouvernements, a estimé mercredi Ted Cruz, candidat républicain à la Maison-Blanche en 2016.

«Dans le débat sur le réchauffement climatique, bien trop souvent, les politiques à Washington et un grand nombre de scientifiques recevant des subventions publiques importantes, ignorent la science et les données et avancent au lieu de ça une idéologie politique», a déclaré M. Cruz, sur la radio publique américaine NPR.

Selon lui, il y a quelques décennies «les gauchistes/progressistes et certains scientifiques nous disaient qu'il y avait un problème de refroidissement climatique».

«Ce qu'ils disaient a été réfuté par les données» donc, a-t-il affirmé, «ces mêmes gauchistes et un certain nombre de ces mêmes scientifiques ont changé leur théorie en réchauffement climatique».

Et «ils ont changé leur théorie une troisième fois parce qu'il y a un problème: les données scientifiques ne montrent pas un réchauffement mondial», a poursuivi le sénateur ultraconservateur du Texas.

«Maintenant, c'est le "changement climatique", et le changement climatique est la parfaite théorie pseudo-scientifique pour un grand gouvernement qui veut davantage de pouvoirs», a-t-il estimé. «Pourquoi? Parce que cette théorie ne peut jamais être réfutée».

«Qu'il se réchauffe ou se refroidisse, qu'il s'assèche ou s'humidifie, le climat va toujours changer», a relevé M. Cruz.

Et d'ajouter: «Il est intéressant de noter que la solution proposée face au changement climatique - un contrôle massif par le gouvernement de l'économie dans tous les aspects de notre vie - est exactement la même solution qu'ils proposaient pour le réchauffement climatique (...) et pour le refroidissement climatique».

Les représentants de 195 pays participent à une conférence de l'ONU sur le climat à Paris pour tenter de conclure un accord universel destiné à lutter contre le changement climatique. La réunion COP21 se déroule du 30 novembre au 11 décembre.

Si rien n'était fait contre le dérèglement climatique, le mercure grimperait de +4,8 °C durant le siècle, selon le groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), lauréat du prix Nobel de la paix en 2007 avec l'ancien vice-président américain Al Gore.

La COP21 doit tenter de limiter la hausse à 2 degrés Celsius par rapport à l'ère préindustrielle.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Tollé mondial contre Donald Trump

    International

    Tollé mondial contre Donald Trump

    Le milliardaire américain Donald Trump, candidat à la Maison-Blanche pour 2016, a été condamné aux États-Unis et à travers le monde après avoir... »

  • La douce ascension de Marco Rubio

    États-Unis

    La douce ascension de Marco Rubio

    Derrière Donald Trump, un quadragénaire monte doucement, mais sûrement dans la course des primaires républicaines pour la Maison-Blanche: Marco... »

  • Alexandre Sirois | Les malheurs de Jeb

    Alexandre Sirois

    Les malheurs de Jeb

    La semaine dernière, Jeb Bush a dû présenter ses excuses... à la France. »

  • Ben Carson rend visite aux réfugiés en Jordanie

    États-Unis

    Ben Carson rend visite aux réfugiés en Jordanie

    En quête de légitimité sur les questions de politique étrangère, le candidat aux primaires républicaines pour la Maison-Blanche Ben Carson se... »

  • Qui a peur de Carly Fiorina?

    États-Unis

    Qui a peur de Carly Fiorina?

    «Regardez ce visage. C'est le visage d'une femme de 61 ans. Je suis fière de chaque année et de chaque ride.» »

  • Place à la guerre Trump-Cruz

    États-Unis

    Place à la guerre Trump-Cruz

    Quelques heures avant de révulser une partie de la planète en proposant de stopper l'immigration musulmane aux États-Unis, Donald Trump a reçu une... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer