Australie: la décision d'une chaîne de donner des sacs de plastique irrite les écologistes

Coles avait prévu d'arrêter de fournir les sacs... (Photo Peter PARKS, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Coles avait prévu d'arrêter de fournir les sacs réutilisables gratuitement le 1er août et de commencer à facturer aux clients 15 cents australiens par sac, mais est depuis revenu sur cette décision et semble prêt à les fournir indéfiniment.

Photo Peter PARKS, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sidney

Une grande chaîne de supermarchés australienne a été critiquée par des écologistes, mercredi, pour avoir annulé sa décision de cesser de fournir des sacs en plastique gratuits aux acheteurs.

Coles distribuait des sacs en plastique réutilisables à la plupart de ses clients australiens depuis le 1er juillet, date à laquelle elle a interdit les sacs en plastique à usage unique et dit à ses clients qu'ils devraient commencer à payer pour les sacs réutilisables.

Coles avait prévu d'arrêter de fournir les sacs réutilisables gratuitement le 1er août et de commencer à facturer aux clients 15 cents australiens par sac, mais est depuis revenu sur cette décision et semble prêt à les fournir indéfiniment.

Coles et son plus grand rival, Woolworths, représentent environ 70 % des supermarchés australiens. Les deux chaînes ont annoncé en juin de nouveaux objectifs visant à réduire les produits en plastique et les emballages en réponse aux demandes des clients.

Avant même cette décision, la moitié des huit États et territoires australiens avaient déjà interdit les sacs en plastique à usage unique.

À partir du 1er juillet, Queensland et l'Australie-Occidentale ont rejoint l'Australie-Méridionale, la Tasmanie, le Territoire du Nord et le Territoire de la Capitale australienne dans cette interdiction.

Mais les États les plus peuplés, la Nouvelle-Galles du Sud et Victoria - où vivent plus de la moitié des Australiens - ont résisté au changement.

Coles a déclaré dans un communiqué, mercredi, que lorsque l'interdiction des sacs en plastique à usage unique est entrée en vigueur, certains clients ont dit qu'ils avaient besoin de plus de temps pour faire la transition vers des sacs réutilisables.

«Nous avons été ravis de voir les clients s'habituer à rapporter leurs sacs réutilisables, de sorte qu'ils comptent moins sur les sacs gratuits offerts à la caisse», indique le communiqué.

«De nombreux clients qui réutilisent des sacs se retrouvent tout de même à court d'un ou deux sacs. Nous leur offrons donc des sacs réutilisables gratuits pour les aider à compléter leurs achats», ajoute-t-il.

Greenpeace a critiqué mercredi la décision de Coles, qu'il juge irresponsable et décevante, en disant que le détaillant perpétuait le problème des déchets de plastique en fournissant des sacs gratuits.

«C'est intéressant parce que l'interdiction des sacs à usage unique est le résultat des pressions des clients et des gens qui demandent aux entreprises de prendre leurs responsabilités et de cesser d'utiliser des sacs en plastique», a déclaré la porte-parole du groupe, Zoe Dean.

«Alors qu'une minorité de personnes ont de la difficulté à s'habituer, nous savons que c'est juste une question de temps pour que les gens s'adaptent au changement», a-t-elle ajouté.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer