Verres consignés: Piknic Électronik ravi du succès

Avec ses 50 000 visiteurs chaque dimanche, le... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Avec ses 50 000 visiteurs chaque dimanche, le Piknic estime avoir fait l'économie de 20 000 à 30 000 verres de plastique. Sur la photo, la DJ Mightykat (Dominique Dufour) fait vibrer la foule.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Annabelle Blais
La Presse

Bien connu et assimilé en Europe, le concept du verre consigné et réutilisable dans les festivals a fait son apparition au Piknic Électronik cet été. À l'occasion du dernier Piknic, qui a lieu dimanche, le directeur général de l'événement dresse un bilan positif.

Au moment d'acheter sa première consommation, le festivalier paye 2$ de plus. À la fin de la journée, il rapporte son verre en plastique (recyclable et lavable) et récupère son argent. Ecocup, une entreprise française qui tente de développer ce marché au Québec, lui fournit les verres et s'occupe du lavage.

Avec ses 5000 visiteurs chaque dimanche, le Piknic estime avoir fait l'économie de 20 000 à 30 000 verres de plastique.

Convaincre les festivaliers a été très facile. «Certains collègues s'inquiétaient, mais la réaction a été très positive», a expliqué Nicolas Cournoyer, directeur général du Piknic et de l'Igloofest. Le concept sera d'ailleurs mis en place pour l'Igloofest l'hiver prochain.

«Chaque année, on dépensait environ 10 000$ en verres en plastique qui finissaient au recyclage dans le meilleur des cas, mais bien souvent à la poubelle», a-t-il affirmé. Les verres consignés permettent aussi de nettoyer les lieux plus rapidement le dimanche soir. «Notre équipe d'entretien sauve facilement une heure de ménage par soir.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer