Tendance jouets écologiques

Pensez-y deux fois avant de jeter vos canettes de boisson gazeuse, votre... (Photo: Getty)

Agrandir

Photo: Getty

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Lauren La Rose
La Presse Canadienne
Toronto

Pensez-y deux fois avant de jeter vos canettes de boisson gazeuse, votre gobelet de café ou votre bouteille d'eau vide dans le bac de récupération: ces objets pourraient être réutilisés pour fabriquer des jouets écologiques.

La dernière tendance des fabricants en matière de conception de jouets respectueux de l'environnement n'est plus simplement d'incorporer des matériaux verts dans la production, mais d'utiliser ces objets de tous les jours pour leur donner une seconde vie.

A la 69e Exposition canadienne du jouet et du passe-temps, qui s'est terminée lundi à Toronto, plus de 90 fabricants de jouets, distributeurs et inventeurs ont présenté leurs nouveaux jouets, jeux et autres activités qu'ils espèrent vendre aux consommateurs au cours des prochains mois.

L'entreprise torontoise Playwell a présenté plusieurs «écojouets» dont le «Soda Can Robug», un robot-insecte qui bourdonne lorsqu'il est mis en marche grâce à deux piles AA.

L'«Amphibian Rover» est un robot amphibien constitué de quatre bouteilles d'eau recyclées. Selon Cale Nicholson, de l'entreprise Playwell, le jouet devrait être disponible sur le marché en mars.

«Cela encourage la réutilisation, particulièrement celle des bouteilles de plastique transparent, qui sont difficiles à recycler et qui se retrouvent très souvent dans des sites d'enfouissement. Elles peuvent donc être réutilisées pour des fins plus constructives et amusantes», a ajouté M. Nicholson.

«Ce qui est bien au sujet de ce type de jouets, c'est que l'imagination des enfants est illimitée, a-t-il ajouté. Cela les encourage à utiliser des objets qu'ils ont déjà à la maison.»

L'«Uberstix», un jouet de construction qui incorpore des matériaux recyclés, a été conçu pour être compatible avec des gobelets en polystyrène et en carton, des pailles et des trombones à papier. Tandis que le «Outrigger», un jouet du fabricant Scavenger, demande aux enfants de rassembler une liste de matériaux recyclés pour les intégrer aux différentes parties de l'«Uberstix».

«Pour un investissement minime, un enfant peut construire quelque chose à partir du monde qui l'entoure», a affirmé Merle Tubman, de l'entreprise Borgfeldt Canada.

Malgré l'émergence de ce type de jouets écologiques qui intègrent des objets de la vie de tous les jours, les jouets fabriqués à partir de matériaux respectueux de l'environnement étaient toutefois à l'avant-scène de l'exposition.

Par exemple, le fabricant allemand PlayMais offre aux enfants la possibilité de créer des oeuvres à partir de matériaux 100 pour cent biodégradables, grâce à des composantes colorées à base de maïs.

Les petites voitures «Sprig», fabriquées en Ontario par l'entreprise SprigWood, fonctionnent grâce à un mécanisme à pompe plutôt que des piles. «Sprig Hollow» est quant à elle une nouvelle série de produits verts pour jouer dans le jardin, le sable ou l'eau.

«Alors qu'il y a eu de nombreux rappels de jouets et d'avertissements au cours des dernières années, les parents commencent à se poser des questions au sujet de la sécurité des jouets afin de mieux protéger leurs enfants», a affirmé une importatrice de jouets et distributrice pour Stortz et Associés, Linda Stortz.

«Ce sont ces parents qui, lorsqu'ils entrent chez les détaillants, se demandent: «est-ce que cela est bon pour l'environnement?'. Parce que finalement, ça concerne leurs enfants», a-t-elle conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer