2015, année la plus chaude... mais pas pour le Canada

De manière générale, la température moyenne au Canada... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

De manière générale, la température moyenne au Canada était en hausse de 1,3 degré Celsius comparativement à la moyenne historique des 68 dernières années.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Bruce Cheadle
La Presse Canadienne
Ottawa

Contrairement à bien d'autres endroits sur la planète, le Canada n'a pas connu son année la plus chaude en 2015.

La NASA a annoncé mercredi que l'année qui vient de se terminer a complètement pulvérisé les records de chaleur établis depuis un siècle à la surface de la Terre.

Mais au Canada, l'année 2015 a seulement été la 11e la plus chaude depuis que les températures sont compilées, a révélé Environnement Canada.

De manière générale, la température moyenne au Canada était en hausse de 1,3 degré Celsius comparativement à la moyenne historique des 68 dernières années.

Mais cette moyenne nationale cache des réalités régionales autrement plus étonnantes. Ainsi, les provinces atlantiques sont l'une des deux seules régions du globe à avoir vécu des températures plus froides qu'à l'habitude en 2015. L'autre région est un petit secteur du sud de l'Argentine.

Il faut dire que l'hiver a été particulièrement froid dans l'est du pays.

Mais quelques mois plus tard, la situation s'était complètement renversée alors que tout le centre du pays vivait son automne le plus chaud depuis que les températures sont compilées.

N'eut été de cet automne particulièrement doux, l'est du Canada aurait connu une année anormalement froide, croit David Phillips, météorologue à Environnement Canada.

L'année 2015 a été particulièrement chaude en Colombie-Britannique et au Yukon, dans les Prairies canadiennes et dans les Territoires du Nord-Ouest.

L'année tumultueuse que l'on a connue au niveau climatique s'explique par la force du phénomène El Nino dans l'océan Pacifique et par les changements climatiques engendrés par l'activité humaine.

Selon la National Oceanic Atmospheric Administration, la température moyenne en 2015 sur la planète a été de 14,79 degrés Celsius, soit l'année la plus chaude depuis 1880 alors que l'agence commençait à comptabiliser ces données.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer