Repas d'ours pour Obama

Désireux de braquer les projecteurs sur les conséquences... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Désireux de braquer les projecteurs sur les conséquences les plus spectaculaires du changement climatique et d'appeler à la mobilisation, Barack Obama a parcouru l'Alaska durant trois jours.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Changements climatiques

Environnement

Changements climatiques

Tout sur les changements climatiques »

Agence France-Presse
Washington

Pour faire passer son message sur le climat, Barack Obama a recours à toutes les stratégies de communication possibles. Même si cela passe par la dégustation des restes d'un saumon abandonné par un ours...

Lors de son voyage de trois jours en Alaska la semaine passée, le président des États-Unis a participé à l'enregistrement d'une émission de télé-réalité qui pousse les candidats dans leurs retranchements en milieux hostiles.

Dans un extrait diffusé mardi par la chaîne NBC, on le voit attaquer un morceau de saumon avec enthousiasme: «Mmm, ça a du goût», lance-t-il, avant d'admettre que cela aurait été «idéal avec une biscotte».

«Je crois que le président a été un peu surpris quand j'ai sorti ce saumon à moitié dévoré», explique à la caméra Bear Grylls, l'animateur de l'émission, face à la caméra.

«C'est l'une des plus belles journées de ma présidence: je ne suis pas au bureau et je ne porte pas de costume», lance de son côté le président, amusé.

L'épisode doit être diffusé dans son intégralité d'ici la fin de l'année.

Désireux de braquer les projecteurs sur les conséquences les plus spectaculaires du changement climatique et d'appeler à la mobilisation, M. Obama a parcouru l'Alaska durant trois jours, martelant un message simple: «Nous n'agissons pas assez vite».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer