Réchauffement : les forêts pourraient accélérer le phénomène 

Une forêt dans la région de la Manicouagan.... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Une forêt dans la région de la Manicouagan.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Paris

Les forêts, gardiennes du climat, risquent de ne plus pouvoir jouer leur rôle de «puits de carbone» et d'émettre à leur tour de grandes quantités de gaz carbonique dans l'atmosphère si la température moyenne augmente de 2,5 degrés, avertissent des scientifiques dans un rapport publié vendredi.

Les forêts absorbent plus de carbone qu'elles n'en émettent, grâce à l'utilisation du CO2 par la végétation en croissance.

Mais «d'ici à quelques dizaines d'années, avec les dégâts causés par le changement climatique, les forêts pourraient relâcher de grandes quantités de carbone, contribuant ainsi à accélérer le phénomène plutôt qu'à le freiner», estime Risto Seppala, professeur à l'institut finlandais de recherche sur les forêts, dans ce rapport.

Le document, auquel ont contribué 35 experts de différents pays, sera présenté à un forum des Nations unies sur les forêts à New York (20 avril - 1er mai).

«Avec un réchauffement mondial de 2,5 degrés celsius par rapport à la période pré-industrielle, les écosystèmes des forêts devraient devenir une source d'émissions nettes et non plus un puits de carbone, augmentant de façon significative les émissions dues aux combustibles fossiles et à la déforestation», a expliqué à l'AFP, Alexander Buck, directeur adjoint de l'Union internationale des organismes de recherche sur la forêt (IUFRO) dont le siège est en Autriche, à Vienne.

«On risque de perdre complètement les services actuels rendus par les forêts si le niveau actuel des émissions de CO2 ne diminue pas fortement», a-t-il ajouté. 




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer