• Accueil > 
  • Environnement 
  • > Un insecticide couramment utilisé pourrait être banni aux États-Unis 

Un insecticide couramment utilisé pourrait être banni aux États-Unis

Le pesticide, qui est employé depuis 1965, serait... (Photo J. Scott Applewhite, archives AP)

Agrandir

Le pesticide, qui est employé depuis 1965, serait à l'origine de problèmes de santé décelés chez des travailleurs agricoles depuis quelques années.

Photo J. Scott Applewhite, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Daly
Associated Press
Washington

Un pesticide couramment utilisé pour faire pousser une multitude de fruits et légumes pourrait bientôt être interdit aux États-Unis, a révélé vendredi l'Agence de protection de l'environnement du pays.

Une demande formelle a été déposée pour bannir le chlorpyrifos, un insecticide largement utilisé sur les oranges, les pommes, les cerises, les amandes, le brocoli et les asperges. Mais le processus de consultation pourrait s'étendre sur plusieurs mois et ne déboucher sur une interdiction qu'en 2017.

Le pesticide, qui est employé depuis 1965, serait à l'origine de problèmes de santé décelés chez des travailleurs agricoles depuis quelques années. Une surutilisation de l'agent chimique créerait également une immunisation des insectes visés, préviennent des spécialistes.

Les fermes américaines ont recours à plus de 2,7 millions de kilogrammes de chlorpyrifos chaque année. Environ le quart est utilisé en Californie.

L'agence a indiqué qu'elle recevrait les commentaires du public sur cette demande d'interdiction pendant environ deux mois. Une décision finale est attendue pour décembre 2016 et ne devrait être effective qu'en 2017 au plus tôt.

Par voie de communiqué, l'agence américaine a indiqué que ses analyses ne démontraient pas de risques pour ceux et celles qui consomment de la nourriture exposée au chlorpyrifos. Mais lorsque l'ingestion de nourriture est combinée à celle d'eau qui a été en contact avec l'agent chimique, les risques ne répondent plus aux normes américaines.

Utilisation domestique interdite

L'utilisation domestique du chlorpyrifos est interdite aux États-Unis - ainsi qu'au Québec - depuis l'an 2000 et des zones protégées ont été établies, par exemple autour des écoles, en 2012.

Des groupes environnementalistes estiment toutefois que ces mesures ne sont pas suffisantes et que l'insecticide devrait être complètement banni. Ils clament que le chlorpyrifos a des effets néfastes sur le développement des foetus, des bébés et des enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer