Le Pérou choqué d'une action de Greenpeace

Le ministère de la culture du Pérou s'est dit indigné d'une action entreprise... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Lima

Le ministère de la culture du Pérou s'est dit indigné d'une action entreprise par Greenpeace aux célèbres géoglyphes de Nazca et cherchera à empêcher les coupables de sortir du pays.

Dans une déclaration mardi, le ministère soutient que des écologistes de Greenpeace sont entrés dans une zone d'accès interdit près de la forme du colibri et y ont déroulé de grandes lettres de tissu jaune qui formaient les mots «Time for change! The future is renewable» (en français: «C'est le temps de changer! L'avenir est renouvelable»), suivis de la signature «Greenpeace».

Le ministère prétend que les actions de Greenpeace, lundi, ont «sérieusement» nui à cette aire fragile, mais n'a pas détaillé les dommages ou les infractions.

La porte-parole de Greenpeace Tina Loeffelbein a déclaré que les militants ont pris bien soin de protéger les géoglyphes de Nazca, ces formes géantes tracées dans des champs, et que le groupe faisait enquête sur le dossier.

Des représentants du groupe se trouvent au Pérou pour la conférence de l'ONU sur le climat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer