Hécatombe de baleines-pilotes en Nouvelle-Zélande

Les échouages massifs de baleines sont courants en... (Archives Reuters)

Agrandir

Les échouages massifs de baleines sont courants en Nouvelle-Zélande sans que les scientifiques ne parviennent à les expliquer.

Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Wellington

Vingt-deux baleines-pilotes ont trouvé la mort jeudi après s'être échouées à nouveau sur une plage de Nouvelle-Zélande, un jour après avoir été repoussées vers le large par les secours, ont annoncé les autorités.

Ces baleines, qui sont également appelées globicéphales à cause de leur tête bombée, appartenaient à un troupeau de plusieurs dizaines d'animaux qui s'est échoué mardi soir à Ohiwa Habour, dans la région de Bay of Plenty.

Quatorze baleines sont mortes et les autres ont dû être euthanasiées, a expliqué le ministère chargé de la Proectoin de l'environnement.

Au total, 58 baleines-pilotes sont mortes depuis mardi.

Les secouristes avaient espéré que les baleines repoussées vers le large regagnent la haute mer, a dit Darren Grover, membre de l'association Project Jonah. «Après le succès d'hier, c'est une triste issue», a-t-il dit. «A chaque fois que ces magnifiques animaux se retrouvent hors de leur environnement, ils subissent un stress intense», a-t-il ajouté.

Les échouages massifs de baleines sont courants en Nouvelle-Zélande sans que les scientifiques ne parviennent à les expliquer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer