• Accueil > 
  • Environnement 
  • > Montréal construira quatre bassins de rétention des eaux usées 

Montréal construira quatre bassins de rétention des eaux usées

La Ville de Montréal va construire quatre nouveaux bassins de rétention, au... (Photo: David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

Photo: David Boily, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruno Bisson
Bruno Bisson
La Presse

(Montréal) La Ville de Montréal va construire quatre nouveaux bassins de rétention, au coût de 148 millions, pour réduire la fréquence et le volume des déversements d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent et la rivière des Prairies.

La construction de ces quatre bassins souterrains durera quatre ans, entre 2011 et 2015, et sera financée à parts égales par la Ville de Montréal et par les gouvernements fédéral et provincial, qui y investissent chacun 49,3 millions.

En conférence de presse hier, le maire Gérald Tremblay a affirmé que ces investissements «devraient régler les deux tiers de nos préoccupations en ce qui concerne les bassins», tout en admettant qu'«il reste du travail à faire».

Selon les chiffres présentés hier par le maire de Montréal, les égouts débordent dans le fleuve et la rivière des Prairies environ 26 fois par année, en moyenne. L'an dernier, il y a aussi eu trois déversements dans le canal de Lachine.

Ces débordements surviennent surtout lors de fortes pluies comme celles de lundi soir, par exemple. Dans la plus grande partie de Montréal, le réseau d'égout recueille à la fois l'eau de pluie et les eaux usées de centaines de milliers de résidences, d'industries et de commerces.

Lors de fortes pluies ou d'une fonte des neiges rapide, des quantités d'eau vertigineuses déferlent dans l'égout et convergent vers la station d'épuration de Rivière-des-Prairies, dans l'est de l'île. Comme ces quantités d'eau excèdent de loin les capacités de l'usine, les surplus sont évacués sans traitement, directement dans le fleuve, la rivière ou le canal de Lachine par des ouvrages de déversement.

Le panache de pollution créé par ces épisodes a déjà été repéré dans le fleuve jusqu'à Sorel, à des dizaines de kilomètres de Montréal.

Les quatre bassins permettront de retenir une partie de l'eau excédentaire en attendant que l'usine puisse la traiter. Ils seront aménagés dans les arrondissements de Lachine et du Sud-Ouest, le long du fleuve et du canal, et dans les arrondissements de Saint-Laurent et d'Ahuntsic-Cartierville, près de la rivière des Prairies.

Selon le maire Tremblay, ces infrastructures pourraient diminuer un peu les refoulements d'égout dans les résidences comme ceux qui sont survenus récemment dans le secteur de Rosemont, mais ce n'est pas leur première fonction. La question des refoulements dans les résidences «?est un peu plus complexe?», a indiqué le maire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer