245 000 conteneurs à roulettes pour le recyclage à Montréal

Les conteneurs à roulettes remplaceront 250 000 bacs... (Photo: archives La Presse)

Agrandir

Les conteneurs à roulettes remplaceront 250 000 bacs verts à Montréal.

Photo: archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conteneur à roulettes devrait bientôt remplacer le bac vert dans des milliers de foyers montréalais, a appris La Presse. Le comité exécutif doit se prononcer aujourd'hui sur un contrat de 17 millions qui permettra à près de 250 000 ménages de recevoir de nouveaux conteneurs pour la collecte des matières recyclables.

Si les élus donnent leur aval à la résolution aujourd'hui, deux entreprises se partageront un contrat de 17,6 millions pour la fourniture de conteneurs de 120 litres, de 240 litres et de 360 litres. À titre de comparaison, le bac vert qu'on utilise dans la plupart des domiciles contient une soixantaine de litres.

 

Les conteneurs à roulettes, plus gros et plus faciles à transporter que les bacs ordinaires, ont le double avantage d'avoir une plus grande capacité et de se prêter à la collecte mécanisée.

Environ 245 000 ménages devraient recevoir un conteneur au plus tôt d'ici à la fin de l'année, au plus tard l'an prochain. La mesure vise les immeubles de huit logements et moins.

Par cette mesure, l'administration Tremblay remet sur les rails un projet qu'elle avait suspendu à cause de la crise qui a frappé l'industrie du recyclage pendant la récession. La Ville avait en effet lancé un appel d'offres pour l'acquisition de conteneurs à roulettes au mois d'août 2008.

Mais l'attribution du contrat a été reportée en raison de la chute du prix des matières recyclables. On craignait que le surplus de matières collectées grâce aux conteneurs ne vienne surcharger davantage le centre de tri de la Ville.

La ville centre a sondé les arrondissements en septembre dernier pour connaître leurs besoins. Deux d'entre eux ne participeront pas au projet: le Plateau-Mont-Royal, dont le bâti urbain ne se prête pas à l'utilisation des conteneurs à roulettes, et Montréal-Nord, où un règlement les interdit.

Au cabinet du maire Gérald Tremblay, on a préféré ne pas commenter le dossier, hier, parce que la résolution n'avait pas encore été avalisée par le comité exécutif.

En 1998, Québec a donné aux municipalités jusqu'à 2008 pour récupérer 60% du métal, du papier, du verre et du plastique produits sur leurs territoires. Montréal a toujours peiné à atteindre cet objectif. En 2008, le taux y était de 53%. La ministre de l'Environnement, Line Beauchamp, a haussé la cible à 70% l'automne dernier. La Ville estime que l'implantation du conteneur à roulettes est essentielle à l'atteinte de cet objectif.

La plupart des villes défusionnées de l'île ont adopté la mesure l'an dernier.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer