Obama veut résoudre l'impasse sur le déficit avant Noël

Partager

Barack Obama lors d'une réunion de cabinet, mercredi,... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Barack Obama lors d'une réunion de cabinet, mercredi, à la Maison-Blanche.

Agence France-Presse
Washington

Le président américain Barack Obama a appelé à la conclusion d'un accord sur la réduction du déficit avant Noël de façon à éviter le «mur budgétaire» et la récession qu'il provoquerait.

«Notre but ultime est un accord qui permette de contrôler notre déficit à long terme et de façon équilibrée», a déclaré le président à la Maison-Blanche.

«Je pense que les deux partis peuvent s'accorder sur un cadre dans les prochaines semaines. En fait, j'espère y parvenir avant Noël», a précisé M. Obama.

«Je veux que tout le monde comprenne que ce débat n'est pas qu'un débat de chiffres. Il s'agit d'un ensemble de décisions majeures qui affecteront des millions de familles dans tout le pays et de façon importante», a-t-il martelé.

Faute d'accord, les Américains subiront à partir du 2 janvier une hausse importante et automatique des impôts, conséquence d'une loi votée en 2011 pour forcer une diminution du déficit, qui a atteint 7% du produit intérieur brut en 2012. Le seul moyen d'annuler cette hausse est le vote d'une nouvelle loi sur un plan de réduction du déficit au Congrès.

Démocrates et républicains doivent donc trouver un compromis plus équilibré que ce «mur budgétaire». Les démocrates exigent que les impôts augmentent pour les 2% d'Américains gagnant plus de 250 000 dollars par an pour un couple, ou 200 000 dollars pour une personne seule, une proposition jusqu'à présent refusée par les républicains mais sur laquelle certains commençaient à fléchir.

En échange d'une hausse des recettes fiscales, le camp républicain réclame une réforme des programmes sociaux, par exemple en repoussant l'âge de la retraite à taux plein.

La brusque augmentation des impôts pour tous les ménages en janvier pourrait replonger le pays en récession.

Jeudi, le secrétaire au Trésor Timothy Geithner, désigné négociateur du président Barack Obama, se rendra au Congrès pour poursuivre les discussions.

Fort de sa réélection, Barack Obama a engagé une campagne médiatique pour accentuer la pression sur les républicains. Mercredi il a encouragé les Américains à envoyer des messages par Facebook et Twitter aux élus. Il devait rencontrer des patrons de grandes entreprises et se rendra vendredi dans une usine de Pennsylvanie pour un déplacement similaire à ceux qu'il tenait pendant la campagne présidentielle.

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, actuellement en visite à Washington, a averti mercredi que les économies européennes pourraient elles aussi être affectées par l'échec des négociations budgétaires américaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer