La plus belle nouvelle depuis des lustres

« La Ville de Montréal entreprend un grand chantier... (PHOTO LARRY DOWNING, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

« La Ville de Montréal entreprend un grand chantier d'actions pour le mieux-être de ses enfants », souligne Gilles Julien.

PHOTO LARRY DOWNING, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dr Gilles Julien

Un évènement unique et novateur, comme Montréal peut l'être, vient d'être annoncé par le maire Denis Coderre. Il s'agit du lancement d'une politique d'actions pour tous les enfants de la métropole et de la possibilité de nommer un commissaire à l'enfance à Montréal.

Un plan d'action est déjà amorcé et les énoncés de principe sont bien campés. Pas de voeux pieux et que des actions concrètes. Enfin, l'enfant devient une priorité à Montréal !

La Ville de Montréal entreprend donc un grand chantier d'actions pour le mieux-être de ses enfants, inspiré de la Convention internationale des droits des enfants.

Ainsi, la journée type d'un enfant confronté à divers stress toxiques qui nuisent à sa santé et à son développement sera enrichie d'actions concrètes concernant entre autres l'accès alimentaire, la sécurité, les loisirs, la pratique de la musique et l'accompagnement d'adultes significatifs.

L'accès à des services de santé globale dans le milieu même de l'enfant sera un axe fort du programme grâce à l'approche de la pédiatrie sociale en communauté qui offre des services intégrés et qui mobilise les familles et le milieu.

La politique de l'enfant de Montréal prend acte des données probantes et des données scientifiques et elle met en place des mesures de prévention reconnues pour contrer l'épidémie silencieuse que sont le cumul des stress toxiques sur l'enfant et ses effets pervers sur la santé et le développement.

Les stress toxiques et les multitraumas affectent directement le développement du cerveau des jeunes enfants et contribuent au développement de plusieurs maladies physiques et à de multiples problèmes de performance et de comportement tout au long de leur vie.

Par exemple, dans cette population, on note 12 fois plus de tentatives de suicide, 10 fois plus de consommation de drogues injectées, et quatre fois plus de maladies respiratoires et de dépression.

On y retrouve aussi de forts pourcentages de troubles de comportement graves, de retards de développement en bas âge, de troubles scolaires et de décrochage.

L'urgence d'agir est évidente et voilà que la Ville s'y met.

Il s'agit donc de la mise en place d'un programme d'actions locales en soutien massif et continu aux petits enfants et aux jeunes de milieu plus vulnérable, pour assurer davantage leur bien-être et pour leur offrir de meilleures chances (égales) de réussite.

Dans les prochaines semaines, un plan détaillé des actions à entreprendre sera élaboré pour servir, dans un premier temps, les enfants de neuf arrondissements ciblés pour leur plus grande vulnérabilité. Mais ce sont tous les enfants de Montréal qui seront ciblés à terme parce qu'ils sont tous importants et jamais à l'abri des stress toxiques.

Dans cette vision, la contribution de la Fondation Dr Julien en sera une d'expertises et de services directs aux enfants au moyen de nouveaux centres de pédiatrie sociale en communauté dans les quartiers ciblés. Nous avons l'expertise clinique, l'expérience de l'application de la Convention des droits des enfants et les outils pour bien évaluer la performance de ce grand projet.

Nous souhaitons que tous les Montréalais se joignent à ce chantier unique au monde avec leur coeur, sans parti-pris autre que celui du bien-être des enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer